Socoda: Gode Lofombo demande à Kiamwangana de revoir sa politique de gestion

par -
0 255
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

L’artiste-musicien bassiste  Godé Lofombo, ancien du groupe Empire Bakuba qui avait le vent en poupe du vivant de l’éléphant de la musique congolaise Pépé Kalé croit, main sur le cœur,  qu’en acceptant de travailler dans les conditions actuelles chez la Société Congolaise des Droits d’Auteurs, SOCODA, le PDG Kiamwangana Mateta s’est fourré sans le savoir, le doigt dans l’œil.

« Cette société qui gère les droits d’auteurs des artistes congolais – toutes tendances confondues – est devenue plus une boîte de pandores qu’une coopérative des artistes. Ceux qui l’ont géré depuis des lustres, se sont bien engraissés en se relevant être des grands détourneurs des fonds que des ayant-droits. C’est du moins le constat qui se dégage depuis la création, il y a plus de30 années, par le président Mobutu, de la « Société Nationale des Editeurs, Compositeurs et Auteurs »,  « SONECA », ancêtre de la SOCODA qui venait d’être liquidée pour laisser la place à cette dernière.

Toujours, c’est le même problème de la gestion du patrimoine revient en première ligne d’autant plus que les ayant-droits que sont des artistes meurent dans la précarité la plus totale alors que ceux qui gèrent leur argent s’en sortent toujours avec des ventres bien gonflés. Triste réalité ».

Cherchant à diligenter les choses dans le bon et connaissant la bienfaisance de l’actuel Président du Conseil d’Administration de la SOCODA, Georges Kiamwangana, le bassiste Godé Lofombo demande au Pdg Verckys de libérer le bâtiment que la SOCODA loue à 4.000 $ par mois dans la commune de la Gombe. « S’il peut mettre à la disposition de cette société, 2 appartements dans l’Immeuble Vévé, même à 500 $ par mois, la gestion gardera encore plus de 3.500 $ qui pourront servir à autre chose ».

 « En plus de cela, fait remarquer Godé Lofombo, je félicite le PCA Kiamwangana pour avoir réussi à fusionner la SONECA et la SOCODA. Il faudra que l’actuel Comité de gestion de la SOCODA au sein duquel  on retrouve dans l’administration plusieurs têtes pensantes telles que l’incontournable Masumu Debrindet et les autres, il faudra tout de même dire qu’il y a plumiers  stratégies à amorcer pour renflouer les caisses de la SOCODA. Il faut le faire,  au lieu de chercher à travailler dans le luxe des appartements de la Gombe qui coûtent les yeux de la terre. Le Pdg Kiamwangana et son équipe sont  appelés à revoir leur politique de gestion afin de ne pas salir leur bonne  réputation  », a conclu Gode Lofombo.

Dans le couloir de la SOCODA, on nous signale une pléthore des agents inutiles qui y travaillent pour des intérêts des ceux qui avaient géré cette institution dans le temps. Il faudra revoir cette équipe pour la remplacer par des agents intègres.

Voilà ! Un conseil à prendre ou à laisser.

Nous y reviendrons.

(Kingunza Kikim Afri)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse