Société: Controverse sur l’usage de la tablette pendant la prédication

par -
0 312

Avec l’avancée de la technologie, des modèles d’appareils de haute portée voient le jour. De nouvelles applications sont inventées et prennent le dessus sur les utilisateurs du monde entier. Actuellement, de plus en plus de pasteurs font la prédication avec la Bible électronique sur  leur tablette, plutôt qu’avec la Bible ordinaire. A leur tour Les fidèles, choisissent de télécharger le livre saint comme application dans leurs téléphones, en lieu et place de se munir d’un manuel en main. Après avoir constaté ce qui précède, le Journal L’Avenir n’a pas hésité à descendre sur terrain, en vue de recueillir les avis des uns et des autres.

Comme on le voit, la conformité à tout ce que la modernité apporte devient, dans les églises, source de plusieurs questions de réflexion. Ceci autant pour les chrétiens pratiquants que pour d’autres.

Colette Loma-Djesa (fidèle de l’Eglise évangélique les Rachetés du Christ, à Barumbu) : «Il n’y a vraiment pas d’inconvénients au fait qu’un Pasteur puisse prêcher avec une tablette ou un ordinateur. Le monde évolue. Du moment où c’est la Parole de Dieu, il n’y a aucun problème».

Corneille Ngandu (habitant de Barumbu) : « l’usage de la tablette par les serviteurs de Dieu ne dérange en rien. Mais, tout devrait se faire avec dévotion ».

Kathos Kabeya (responsable de la jeunesse de l’Eglise évangélique les Rachetés du Christ, à Barumbu) : «Prêcher avec une tablette a des avantages ainsi que  des inconvénients. Le berger d’une église devrait tenir compte de l’auditoire dans lequel il présente son sermon. Lorsqu’il s’agit d’aller porter la parole de Dieu dans un milieu où les gens n’ont jamais connu cet appareil, l’homme de Dieu pourrait peut-être ne pas bien enseigner le peuple. En effet, la tablette est préférable pour sa rapidité. L’on peut y banquer la prédication et lire la Bible électronique en même temps. Cet appareil aide à aller vite. Les fidèles peuvent à leur tour prendre note par le même moyen. Parlant des Inconvénients de l’usage de la tablette, je dirais qu’en pédagogie, tout nouveau matériel didactique que l’on introduit dans une salle de classe est sujet de dérangement et de distraction. Tout le monde veut savoir de quoi il s’agit. Il est préférable de présenter au préalable à ses élèves un nouveau matériel didactique que l’on utilisera plus tard en classe, pour qu’ils ne fassent pas la découverte pendant qu’ils devraient prêtaient l’oreille à la leçon prévue pour ce jour-là. D’où, il serait préférable de ne pas se servir de la tablette dans un milieu où les gens ne l’ont jamais utilisé, si elle ne leur a pas été montrée avant. Pendant la prédication, la tablette peut glisser, se casser ou connaitre un problème de charge et s’éteindre. Ceci peut couper le fil d’idées au prédicateur. Ce dernier ne dira pas à ses fidèles d’attendre qu’il recharge son appareil, ce serait un manque de sérieux et de considération à l’égard de son auditoire. En vue d’éviter ce genre de désagrément, il serait mieux pour le prédicateur de ne pas se fier qu’à sa tablette. En somme, le prédicateur pourrait bien y banquer sa prédication, mais n’empêche qu’il note son sermon dans un carnet et disposer de sa Bible ».

 

(Lofoli Gloria, Stagiaire Ifasic)

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse