Six ans de Global Business Round table

par -
0 961
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Théodore Mugalu prêche Jésus-Christ, socle de la réussite dans les affaires

Le Fond Mondial pour le Christ est né du mandat donné directement au président de Global Business Roundtable, Sipho Mselek, dans le cadre d’une vision, alors qu’il était en Israël, plus précisément à Jérusalem, lors d’une tournée en terre sainte. C’est en ce jour du 15 novembre 2007, aux premières heures de la matinée et dans une vision, que le président de GBR a vu un nuage de lumière et il en sorti une voix qui disait à trois reprise : « Lève-toi, met en place un Fonds Mondial pour Jésus-Christ. Depuis lors, ce Fonds mondial a été officiellement lancé le 18 novembre 2010, soit 3 ans après l’appel au Centre des Congrès de Sandton, à Johannesburg, en Afrique du Sud, lors d’un diner de gala en présence de 1000 personnes. Tandis que Global Business Roundtable est né le 21 août 2009, dont les membres célèbrent ses 6 années d’existence.

Le samedi 22 et dimanche 23 août 2015, à l’Hôtel Memling, les membres de cette structure internationale pour Christ  ont animé une conférence de la firme Sud-africaine « Global Business Rountable ».L’un des invités était l’Ambassadeur Théodore Mugalu, chef de la Maison civile du chef de l’Etat. Le pasteur a développé le thème : « La foi mentale relevée par la foi du cœur ».

L’Esprit saint de Dieu est fondamental dans nos vies de prière. Lorsqu’on se comporte avec l’instinct, cela justifie que nos prières ne sont pas exhaussées. A ce propos, il faille que l’Esprit Saint agisse, lui qui est médiateur entre l’Etre Suprême et les humains. Sur ce, il a fait mention de la lettre de Saint Paul aux Romains en son chapitre 8 : 26-27.

Michel Ange entre en guerre contre Satan

Dans un autre chapitre, le Pasteur Théodore Mugalu a montré combien la foi de l’Officier militaire romain a sauvé la maladie de son subalterne, pourtant l’officier romain ne croyait pas aux œuvres du Christ. C’est en croyant qu’il fait sauver son serviteur comme l’atteste  la première lettre de Paul aux Corinthiens 12-9 : « A un autre la foi par le même esprit, à un autre les dons de guérisons par ce seul esprit ».

Pour le Pasteur Théodore, celui qui a le don de la foi présente sa requête à Dieu et obtient de lui selon sa foi. D’où le Centurion qui était soumis à la chaine de commandement à ses supérieurs, a soumis son témoignage militaire qui fait partie de la loi du Christ comme l’affirme Ephésien 6 : 5 : « Esclaves, obéissez à ceux qui sont vos maîtres selon la chair, avec crainte et tremblement, dans la sincérité de votre cœur, comme Christ », et  le verset 10 d’ajouter : « Enfin, continuez d’acquérir de la puissance dans le Seigneur et dans la puissance de sa force ».

A la question de savoir qui était le premier à témoigner de sa foi dans une guerre ? La réponse est celle de Michel Ange, car, le livre d’Apocalypse 12 : 7-11 dit : «  Et une guerre éclate dans le ciel Michaël et ses anges ont lutté contre le dragon …Et ils l’ont vaincu à cause du sang de l’agneau et à cause de la parole de leur témoignage, et ils n’ont pas aimé leurs âmes, même face à la mort ». Ceci dit, pour faire la juxtaposition, le Centurion n’a pas aimé  sa vie à la chaine de commandement militaire, il a fait preuve d’humilité  pour avoir injecté une dose d’amour et de compassion pour son serviteur.

Quel est le rôle de l’intercesseur ?

A en croire le prédicateur du jour, c’est par la foi que nous obtenons la réponse favorable de Dieu. Cette foi doit être en flamme tous les jours et si l’on n’obtint pas, c’est parce que notre foi est endormie. Il faut la rallumer, indique 2 Timothée 2 : 6 : « Le cultivateur qui travaille dur doit être le premier à recevoir sa part des fruits ».

Ceci dit, le rôle du serviteur de Dieu est de rallumer le feu par l’intercesseur et Dieu envoie la réponse par celui-ci à partir du sacrificateur. C’est le cas de figure entre la maladie du serviteur, le Centurion qui a joué la médiation, et la réponse positive de Jésus-Christ.

Il en va de même de l’illustration de Moïse, lorsque Pharaon avait décrété de jeter tous les enfants males tués dans le Nil, Exode 1 :22, dont la suite était la requête de Yekobed la mère de Moïse qui allaitât son propre fils par l’intermédiaire de la fille de Pharaon, que Dieu utilisa pour permettre au bébé de survivre. Bien que Amram, le père de Moïse avait prié avec énergie en se fondant sur les promesses anciennes de Dieu et les directives présentes, Dieu lui montre la procédure de cacher le bébé. Sa mère n’ayant considéré les circonstances présentes par rapport aux promesses de Dieu, elle s’est réveillée tôt le matin pour déposer son fils dans le Nil, plein de crocodiles, puis aux abords du Palais royal avec la garde des policiers.

Ensuite, il s’en est suivi la présentation de Global Business Roundtable par  Liyod Ginida, chargé d’Affaires Africaines de Global Business Roundtable qui a brossé le parcours de cette structure internationale, implantée outre-mer. Ses principes directeurs sont fondés sur la Bible, notamment en Matthieu 6 :33 et 22 : 37-40. Ses membres mettent Dieu en avant plan dans leur réunion au sein desquels les principes d’amour, question d’être compatissant lorsque son voisin est en détresse. Pour terminer la première journée, c’est Honoré Njibikila, représentant de la FEC qui a clôturé la journée, en invitant GBR a une collaboration et partenariat d’autant plus, tous se fondent aux principes d’unité et d’intégrité.

(Pius Romain Rolland)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse