Situation socio-économique dans le territoire de Nyiragongo: Le député Singoma prêt à relever le défi et appelle la jeunesse au travail

par -
0 292

Depuis plusieurs décennies, les populations du territoire de Nyiragongo, au Nord de la ville de Goma au Nord-Kivu restent confrontés aux multiples problèmes d’ordre tant sécuritaires que socio-économiques, malgré les différentes interventions des autorités provinciales et organisations non gouvernementales après les différents plaidoyers menés à tous les niveaux compromettant ainsi l’espoir d’un avenir radieux.

Les guerres récurrentes  dans la région ont lourdement pesé sur l’économie et les activités agro-pastorales  dans cette entité, l’eau et l’électricité demeurent un véritable casse-tête, d’autant plus que Nyiragongo reste l’unique territoire en RDC qui ne dispose ni d’une rivière, moins encore un cour d’eau, les conflits fonciers entrainent des altercations et sont à l’origine des conflits entre les différentes communautés dans la région, le chômage en milieu des jeunes comme veritable source de la pauvreté sont entre autres des questions qui ont attiré  l’attention des forces vives du territoire de Nyiragongo, question non seulement de les soumettre aux élus de cette troisième législature nationale et deuxième législature provinciale, mais aussi d’interpeller la conscience des  uns et des autres sur l’avenir de cette entité  longtemps abandonnée.

Au cours d’une conférence débat tenue au bureau de la chefferie de Bukumu sous le thème : « Jeunesse et Avenir », les différentes notabilités locales, les jeunes réunis au sein du conseil territorial de la jeunesse et quelques chefs des groupements, localités et villages ont abordé un débat sans tabou avec Singoma Mwanza Hamisi, député national élu du territoire de Nyiragongo.

Au sortir de ces assises marathon d’environs six heures de temps, l’hôte des forces vives qui était aussi l’orateur du jour a accordé un sens profond à cet échange avec son fief électoral en vue de  s’imprégner des réalités et différentes difficultés rencontrées dans le vécu quotidien, diagnostiquer à fonds les problèmes avec les différentes couches des populations, porter les problèmes devant les instances de prises de décision comme porte-parole de ce peuple qui l’avait mandaté à l’Assemblée nationale, mener des plaidoyers par d’autres démarches et attendre des solutions efficaces.

Le député national Singoma Mwanza Hamisi estime que  la plus grande priorité pour la jeunesse, c’est l’auto-prise en charge à travers la création de l’emploi et les activités entrepreneuriales et cela permettra de combattre le chômage et la pauvreté qui sont à l’origine des sollicitations des jeunes par les groupes armés et autres mouvements insurrectionnels qui ne cessent de semer une insécurité généralisée dans la région. L’heure de la guerre étant révolue, il est temps maintenant que la jeunesse se consacre au travail pour un territoire de Nyiragongo émergeant, pacifié et prospère, a-t-il insisté.

Satisfaits de toutes les assurances leur fournies par leur émissaire à l’hémicycle du palais du peuple, Mambo Kawaya et Murairi Paul respectivement Président de la société civile locale et chef intérimaire de la chefferie de Bukumu en territoire de Nyiragongo espèrent bien que le cahier de charge soumis à l’un de leurs deux élus nationaux pour le compte du territoire de Nyiragongo ne restera pas lettre morte et pourra attirer l’attention des décideurs à tous les niveaux. Par ailleurs, ils invitent les autres députes nationaux de toutes les 25 provinces particulièrement ceux du Nord-Kivu à prêter main forte à leurs collègues de Nyiragongo lors de la présentation des projets de loi pour qu’enfin Nyiragongo soit aussi désenclavé comme les autres territoires de la RDC.  

De la question des projets à la recherche des solutions durables

Présente à cette journée d’échanges animée par le député national Singoma Mwanza Hamisi en faveur de la jeunesse du territoire de Nyiragongo, Adèle Bazizane Maheshe, autre élue du coin cette fois aux législatives provinciales estime qu’il faut toujours être à l’écoute de la base et se rapprocher de la population pour connaitre ses problèmes. Certes, les problèmes sont multiples mais on y trouve des solutions progressivement, précise t-elle.

Selon Mme le Rapporteur de l’Assemblée provinciale  du Nord-Kivu pour cette seconde legislature, plusieurs projets sont en cours d’exécution. Hormis les questions liée à la sécurité sur lesquelles se penche le Gouvernement de la République par l’entremise du Gouvernement  provincial du Nord-Kivu et tous les membres du comité de sécurité, dans le cadre du programme de 100 jours du président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, un projet de construction des tanks d’eau est en pleine exécution par la Régie de distribution d’eau (REGIDESO) au niveau de Mont  Goma et cela pour desservir en eau potable toute la ville de Goma et le territoire de Nyiragongo.

Des discussions avancent dans le bon sens avec les responsables de la société Virunga Sarl pour les différents groupements du territoire soient alimentés en courant électrique au départ de la centrale hydroélectrique de Matebe en territoire de Rutshuru, ajoute t-elle. Pour elle, un autre plaidoyer à deux niveaux est en cours, l’un pour la création d’une sous circonscription foncière de Nyiragongo qui dépendra de  la circonscription foncière de Goma en vue de régler les différents conflits de terre à la base de plusieurs tensions entre communautés locales et l’autre dans le cadre de l’alphabétisation avec la direction provinciale de l’institut national de préparation professionnelle,INPP-Nord Kivu. Profitant de cette séance d’echange, le sous proved de l’EPSP a précisé que l’avenir de tout un Etat repose au sein de la jeunesse et atteindre les objectifs assignés, tout cela passe  par une éducation de qualité d’où une interpellation à l’endroit des autorités. Shukuru Kisuka Baby plaide pour la création et la redynamisation des centres professionnels d’encadrement des jeunes.

Marty Dacruz Olemba

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse