Situation sécuritaire et violences au Kasai: Auprès de Mme Mabunda, les élus du peuple demandent à la justice nationale de s’assumer

par -
0 334
La délégation du caucus des parlementaires du Kasai Ph RTM
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Une délégation du Caucus des parlementaires de la province du Kasai a été recue en audience le weekend dernier , par Mme Jeanine Mabunda, Représentant personnel du Chef de l’Etat en charge de lutte contre les violences sexuelles et le recrutement  des enfants. La délégation a été conduite par l’honorable Evariste Vetshi Bopambo.

Au sortir de l’audience, l’honorable Vetshi a été déclaré àla presse cequi suit: “Nous venons de rencontrer Mme Mabunda chargée de la lutte contre les violences sexuelles en rapport à la tragédie Kasaienne. Nous lui avons expliqué la situation   qui prévaut à l’heure actuelle chez nous.” Dans tous nos differents territoires, poursuit-il, que ce soit à Kamonya, à Luebo ou même au chef-lieu de notre province à Tshikapa, les auteurs présumés des actes horribles, notamment des viols,  des violences faites aux femmes sont là et ils circulent librement. Vous trouvez des individus qui recrutaient des jeunes pour tuer, massacrer, égorger, violer des femmes, se promener sans être inquiétés, ils ne sont pas punis”. Parlant de l’organisation de la conférence sur la paix,la reconstruction et le développement dans l’espacez Kasaien, dit-il, “nous sommes  d’accord avec cette initiative”. Néanmoin, les députés ont relevé une inquiétude: “bientôt , nous allons nous retrouver àla conférence sur la paix , le développement et la reconciliation avec eux sans justice préalable?” s’est-il interrogé. Et d’ajouter, “ nous avons estimé qu’à ce stade, il est bon que la justice nationale de notre pays, fasse d’abord son travail, car nous ne pouvons accepter  les auteurs présumés d’infractions de tuerie à cette conférence sans justice préalable. Pourquoi  ne pas renverserlatendance? Que les auteurs  présumés de ces crimes soient  d’abord entendus par lajustice et que  ceux qui seront reconnus coupables  soient sanctionnés et la reconciliation suivra après”.

Mme Jeanine Mabunda en  charge de la lutte contre les violences sexuelles et le recutement des  enfants, poursuit l’Honorable Vetshi,  nous a bien précisé des choses, nous en  retenons  deux: “Premièrement, elle a demandé quenous puissions documenter les faits”. Dans certains cas, il y a eu des plaintes qui ont été formulées par les ONGS et les victimes elles-mêmes auprès des instances judiciaires locales. Pour d’autres,

Deuxièmement, nous avons retenu que nous puissions planifierune descente sur terrain des élus légitimes du peuple Kasaien avec Mme Mabunda, probablement  au début ou à la fin du mois d’octobre pour évaluer ensemble la situation. C’est cequi a constitué l’objet de notre visite”.

Le Bureau du Représentant personnel du chef de l’Etat a  remis aux membres de la délégation l’édit n°29/K.OCC/2015,portant interdiction des coutumes avilissantes à l’égard de la femme dans la province du Kasai occidental, pour qu’ils s’impreignent et qu’ils s’impliquent dans la sensibilisation de  cet édit.

(RTM)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse