Situation en République centrafricaine

par -
0 712
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Tshibanda participe au sommet extraordinaire de la CEEAC à Libreville

Photo de famille des dirigeants de l’Afrique centrale à Libreville, le 25 novembre 2015/Ph Minaffeci-RDC

Le chef de la diplomatie congolaise, Raymond Tshibanda N’tungamulongo séjourne dans la capitale Gabonaise depuis mardi 24 novembre. En marge du sommet des dirigeants de l’Afrique centrale sur la Centrafrique qui se tient au centre de conférence d’Agondjé à Libreville, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale a été reçu par le Président de la République Gabonaise, Ali Bongo Ondimba, Président en exercice de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique centrale(CEEAC), indique une dépêche du Service de presse du Minaffeci. Disons que le chef de la diplomatie congolaise était porteur d’un message du Chef de l’Etat Joseph Kabila à son homologue du Gabon, l’objectif étant d’exprimer sa solidarité et son soutien pour une paix durable en République centrafricaine.

Par la suite, le ministre Tshibanda a pris une part active à cette rencontre des dirigeants de l’Afrique centrale. Au cœur des discussions, la situation sécuritaire en République centrafricaine et la paix en Afrique centrale.

Au cours de son allocution, le Président en exercice de la CEEAC et Président du Gabon, Ali Bongo a remercié ses pairs de la région pour leur engagement à solutionner durablement à la situation en Centrafrique en vue de soutenir le processus de stabilisation pour une Centrafrique réconciliée et prospère.

Dans son allocution le président en exercice de la CEEAC a déclaré que  l’engagement pris par les dirigeants de la CEEAC est de soutenir le processus de stabilisation et de sortie de crise en Centrafrique, dans un élan de solidarité en vue de consolider la paix et la sécurité dans notre espace communautaire. « Il est question de valider le nouveau calendrier électoral proposé par les autorités centrafricaines, boucler le budget électoral qui accuse un déficit de trois millions six-cent trente mille dollars (3.630.000 Usd) et s’assurer de l’adhésion de toutes les parties prenantes à ce processus de sortie de crise, en vue d’envisager les perspectives postélectorales devant conduire à la reconstruction et la stabilisation du pays pour rompre le cycle de la violence politique », fin de citation.

Disons que ce sommet extraordinaire de la CEEAC permettra d’examiner la situation actuelle et de prendre des décisions courageuses en vue de solutionner durablement la situation en République centrafricaine, devant conduire à la reconstruction et la stabilisation du pays.

(JMNK)

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse