Situation en Rdc: Bensouda menace les auteurs d’atrocités

Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La Procureure de la Cour pénale internationale (CPI) a séjourné pendant trois jours en République démocratique du Congo. Elle a rencontré tour à tour le Président de la République Joseph Kabila Kabange, les autorités politiques et judiciaires, comme la classe politique congolaise, toutes tendances confondues, la Société civile, les confessions religieuses, etc. Même si elle suit de près la situation en Rdc, sa visite revêt un caractère spécial, d’autant plus qu’elle doit rappeler aux auteurs de crimes que tôt ou tard, ils répondront de leurs actes. De même, à ceux-là qui sont tentés de s’adonner à cette sale besogne, qu’ils comprennent qu’ils sont sous le viseur de la justice internationale et rien ne restera impuni.

Pour conclure cette deuxième visite de carrière en Rdc, Mme Fatou Bensouda était ce jeudi 03 mai 2018 face à la presse congolaise et internationale. Cette séance d’échange avec les médias a duré 30 minutes avec deux temps forts : d’abord la déclaration de Mme la Procureure, puis ses réponses aux questions des journalistes.

Dans son adresse, elle a affirmé avoir discuté avec les autorités politiques et judiciaires de la Rdc autour des violences commises dans le pays, l’état d’avancement des procédures judiciaires nationales, la coopération et les activités de son bureau. « Je me suis également entretenue avec des représentants de la Conférence épiscopale nationale indépendante (CENCO), de partis politiques, de la Société civile, des médias et d’autres partenaires. Nous avons abordé des questions liées à la situation en Rdc et aux activités de mon bureau », a-t-elle affirmé.

Pour Fatou Bensouda, sa visite en Rdc s’inscrit dans la continuité de ses déclarations antérieures. « J’ai fait part de mes inquiétudes quant à la situation critique et aux épisodes de violence à Kinshasa, à Beni, dans les provinces des Kasaï et dans d’autres parties du pays. J’ai également fait part de mes préoccupations quant aux actes observés à ces occasions, lesquels pourraient constituer des crimes relevant de la compétence de la CPI ».

Pour la Procureure de la CPI, la lutte contre l’impunité et la prévention de crimes graves relevant du Statut de Rome de la CPI sont primordiales pour la stabilité sociale. Elle affirme avoir « longuement » échangé avec les autorités congolaises sur la situation actuelle dans le pays ainsi que sur l’état d’avancement des enquêtes et des poursuites nationales contre les auteurs présumés des actes criminels commis en Rdc. « Des progrès sont réalisés par les autorités congolaises dans la lutte contre l’impunité. Je me félicite donc de ces efforts », a-t-elle dit.

Elle a indiqué que son bureau va continuer à interagir dans le cadre d’évaluations et de renforcement continus des capacités et des procédures nationales avec les autorités congolaises et d’autres partenaires pertinents, en conformité avec le principe de complémentarité. « Le travail de mon bureau continue en Rdc. avec une extrême vigilance, nous allons continuer à suivre de près la situation sur le terrain et à échanger avec tous les acteurs pertinents, y compris les populations civiles, les autorités congolaises, toutes les parties prenantes et la Société civile », a déclaré  Bensouda à la presse.

Elle a promis de poursuivre les responsables d’atrocités commises en Rdc dans le cadre de la complémentarité et de la coopération prévues par le Statut de Rome. Et elle a rappelé la détermination de son bureau à poursuivre résolument ses activités en Rdc « afin de combattre l’impunité et de concentrer nos efforts aux fins de rendre justice aux victimes ».

Après sa déclaration, la procureure de la CPI a répondu aux diverses questions lui posées par les hommes et femmes des médias œuvrant en Rdc. Dans ses réponses, elle a insisté sur le fait que la CPI ne remplace pas les juridictions nationales. Elle travaille en collaboration avec ces juridictions au nom du principe de la complémentarité. Elle a fixé les journalistes sur différentes situations qui concernent la Rdc à la CPI. Pour elle, les procédures pour toutes les affaires se poursuivent normalement.

Joseph Kabila échange avec la procureure  Fatou Bensouda

Les questions relatives à la collaboration entre la République Démocratique du Congo et la Cour pénale internationale (CPI), la situation sécuritaire et l’évolution du processus politique en cours en RDC ont été au centre de l’entretien d’environ une heure que le Président Joseph Kabila a eu,  mercredi dans la soirée, en son cabinet de travail de la Gombe, avec la Procureure Mme Fatou Bensouda.

La Procureure de la CPI a déclaré à la presse à l’issue de l’audience auprès du Chef de l’Etat, que sa mission en RDC était de rencontrer les autorités congolaises, les membres de la société civile, les confessions religieuses et l’opposition politique. Elle a dit avoir également évoqué avec le Président de la République les préoccupations en rapport avec les violences en cours dans  différents coins du pays, précisant toutefois que cela ne veut pas dire qu’elle veut interférer sous un quelconque aspect politique. « Cela n’est pas ma mission », a-t-elle dit, ajoutant que sa mission est plutôt d’intervenir pour la prévention des crimes qui rentreraient dans la compétence de la CPI. Elle a  estimé que cela constitue aussi une partie de la justice.

Mme Bensouda a fait savoir, en outre, qu’elle souhaite que la RDC continue à collaborer étroitement avec la CPI, car la situation qui s’est déroulée au Kasaï en 2016 et 2017 et tout ce qui se passe dans certaines parties de la RDC préoccupe au premier chef ses bureaux, raison pour laquelle elle a envoyé à plusieurs reprises des missions en RDC et tenu des réunions avec les autorités congolaises.

La procureure de la CPI s’est dit « satisfaite et respectueuse des propos du Président Joseph Kabila en ce qui concerne la collaboration entre la RDC et cet organe judiciaire international », avant de saluer les efforts des autorités congolaises dans la recherche des voies et moyens de résoudre les problèmes qui se posent au pays.

(Lepetit Baende)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse