Signature du contrat de construction et de gestion de la plateforme agroindustrielle de Lukula

par -
0 518
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Longtemps considéré comme le reflet de l’effondrement de l’appareil productif et de la désindustrialisation des territoires, le site de l’ex-Agrifor à Lukula, dans la province du Kongo Central a abrité la cérémonie de signature du contrat de construction et de gestion de la plateforme agroindustrielle de Lukula, en présence de M. Atou Matubuana, Gouverneur de province du Kongo Central, de M. Luca Attanasio, Ambassadeur de la République d’Italie en RDC, de M. Mbuka, Evêque du Diocèse de Boma, ainsi que plusieurs notabilités provinciales et locales. Au cours de la même cérémonie, il a été procédé à la signature du contrat pour la réalisation de l’étude de faisabilité pour l’aménagement d’un parc agroindustriel à Nkundi, dans le territoire de Luozi.

Dans son discours de circonstance, M. Alain Lungungu, Coordonnateur national de la CFEF, a insisté sur le fait que la construction de cette plateforme de transformation permettra de disposer d’un acteur majeur de la chaine de valeur agricole et qui constituera un débouché pour les produits des ménages agricoles dans le but de créer de la valeur ajoutée, générer des emplois et augmenter des revenus des populations locales de Lukula et Tshela. En effet, il est attendu une valorisation industrielle annuelle de 6.000 tonnes de manioc frais, de 300 tonnes de feuilles de manioc, de 9.600 tonnes des régimes de noix de palme et de 750 tonnes de riz paddy. Ce qui est un tournant décisif dans la relance et la reconstruction du tissu industriel du territoire  de Lukula pris par le Gouvernement de la République avec l’appui des autorités provinciales.

Il n’a pas manqué  de rappeler que de manière spécifique, les investissements pour la plateforme agroindustrielle de Lukula sont en étroite continuité avec ceux en cours pour la construction de la ligne électrique Lunga Vasa-Moenge qui alimentera cette plateforme et son dépendant de Tshela, et améliorera la desserte en énergie électrique pour les populations riveraines des territoires de Lukula et Tshela.

Alain Lungungu a invité le groupement à collaborer sans délai avec toutes les parties pour assurer la coordination et la durabilité des investissements qui seront consentis ; c’est notamment l’appui technique de l’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (ONUDI) et l’appui de toutes les organisations des producteurs œuvrant dans le pôle nodal de Lukula et ses environs, appuyés par la SNV.

Quid du 2ème contrat

Le deuxième contrat concerne la réalisation d’une étude de faisabilité pour l’implantation d’un parc agroindustriel à Nkundi, dans le territoire de Luozi, sur une zone de 13.800 hectares, dans la vallée de la Luala, par le Groupement IDEA Consult International-STUDI International. Cette étude, a souligné Alain Lungungu Kisoso, permettra sur la base d’une analyse de sol de porter des choix technologiques sur des itinéraires techniques types et procédés optimaux de transformation, de produire le plan d’aménagement du site et identifier les travaux à réaliser dans le respect des normes environnementales, de définir la rentabilité financière de préinvestissement et enfin de choisir le modèle de gestion approprié.

Cette étude est la réponse à une requête qui avait été formulée par le gouvernement provincial, approuvée par le Gouvernement de la République, dans le but de mettre en œuvre la stratégie de développement industriel national. Ainsi, la province du Kongo Central disposera d’un document bancable à soumettre aux investisseurs tant nationaux qu’internationaux, potentiels intéressés à l’industrialisation agricole dans le territoire de Luozi.

Pour le Gouverneur de province, « ce mercredi 10 octobre 2018 constituera une journée importante pour le développement agricole dans notre province en général, et celui de Tshela, Lukula et Luozi en particulier », et invite les attributaires au respect scrupuleux des clauses des contrats afin que les travaux et les études soient conformes aux cahiers des charges et livrés dans les délais contractuels. Il a également plaidé pour la prise en compte de la main d’œuvre locale dans l’exécution des travaux et études. Des remerciements et reconnaissances ont été adressés à la Banque mondiale et à la CFEF pour l’espoir suscité pour le développement agricole de la province, à travers les diverses activités du PDPC.

  1. Alphonse Muakasa, Administrateur du territoire de Lukula, qui a remercié le Gouvernement de la République pour ces travaux, a rappelé que Lukula a occupé la place de « territoire le plus industrialisé d’Afrique Centrale ». Plusieurs ayants droits coutumiers du Bas-Fleuve ont procédé à une cérémonie traditionnelle afin que les travaux se déroulent pour le grand intérêt des populations locales.

Les représentants des groupements SIM SpA- Sovimp-Crono, attributaires des travaux de la plateforme agroindustrielle de Lukula, et IDEA Consult International-STUDI International, pour l’étude d’aménagement du parc agroindustriel de Nkundi, ont présenté la consistance de leurs missions respectives. Ces présentations ont été complétées par le Conseiller technique principal de l’ONUDI, dont l’assistance technique a été bénéfique pour l’approbation de la mise en place de ces infrastructures.

JMNK

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse