Signature de l’Arrangement particulier par le Front: Fidèle Babala se dit mandaté par Jean-Pierre Bemba

par -
0 279
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Comme personne ne l’ignore à ce jour, l’Arrangement particulier prévu par l’Accord politique global et inclusif du 31 décembre 2016 conclu sous l’égide de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) est déjà signé. Cette signature est intervenue depuis le jeudi 27 avril 2017 au Palais du Peuple par les parties prenantes aux négociations directes du Centre interdiocésain de Kinshasa. Ce, devant témoins (membres du Parlement et du Gouvernement, diplomates, etc.) et après harmonisation du texte final et son adoption.

Le Front pour le respect de la Constitution avait promis de signer le document après avoir recueilli l’avis de la base. Et vingt-quatre heures après la cérémonie, c’est-à-dire le vendredi 28 avril courant dans l’après-midi, le MLC du sénateur Jean-Pierre Bemba et ses alliés du Front pour le respect de la Constitution ont signé cet Arrangement particulier contenu dans l’Accord de la Saint Sylvestre. Mais cela s’est fait sans la secrétaire générale du MLC, Eve Bazaïba, absente du pays.

Cette délégation était donc constituée de Fidèle Babala, Alexis Lenga et Jacques Lungwana qui ont finalement signé l’Arrangement particulier. C’était au Palais du peuple en présence des autres signataires de ce document. « C’est d’abord une signification que le Front est démocratique. Nous avons été délégués pour assister aux travaux. Nous avons pris part aux travaux préparatoires. Nous avons rendu compte. Et les structures qui nous ont mandatés nous ont donné la validation pour venir signer. C’est le sens de la signature d’aujourd’hui », a dit vendredi dernier à la presse, M. Fidèle Babala.

Il soutient par ailleurs, qu’il ne s’agit pas d’une question de remplacer Mme Bazaïba puisque le Front est une structure et les individus ne comptent pas. « Vous vous rappelez qu’au début des discussions directes au niveau de la CENCO, c’est moi qui ai conduit la délégation. Et ensuite, Mme Eve Bazaïba a pris le relais. C’est le sens de l’organisation interne de notre mouvement. Quelle que soit la personne, nous sommes trois secrétaires généraux. Il y a un quatrième qui est absent pour des raisons personnelles, parce que nous avons un deuil. N’oubliez pas qu’il y a le sénateur Musema qui est décédé », a expliqué M. Babala pour démontrer que les gens sont interchangeables.

Pour lui, Quelle que soit la personne, il y a un chef de parti qui est Jean-Pierre Bemba Gombo qui a donné sa validation. « Et voilà nous sommes là pour ça. Nous avons travaillé ce texte hier. Vous vous souviendrez qu’il y a eu des divergences qui sont restées en suspens. Nous avons aplani hier, et nous avons jugé opportun de rendre compte du rapport à nos structures et de venir signer ensuite », a déclaré ce cadre du MLC.

Signalons par ailleurs qu’avant cette signature de l’Arrangement particulier au Palais du peuple par le Front pour respect de la Constitution, le président de l’Assemblée nationale Aubin Minaku Ndjalandjoko avait reçu en audience dans son cabinet de travail, un diplomate américain. Ils ont échangé sur les questions politiques de l’heure.

La signature de l’Arrangement particulier reste ouverte

Il sied de rappeler ici que la cérémonie solennelle de la signature de l’Arrangement particulier au Palais du peuple avait connu la participation de tous les signataires de l’Accord du 18 octobre 2016, la Majorité présidentielle, l’Opposition politique, l’Opposition Républicaine et la Société civile, d’une part, et les non-signataires dudit accord, d’autre part, le Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement (Rassop), le Front pour le respect de la Constitution, ainsi que la Société civile.

C’était sous la direction des présidents de deux chambres du Parlement, dont Aubin Minaku Ndjalandjoko de l’Assemblée nationale et Léon Kengo wa Dondo du Sénat, co-représentants personnels du Président de la République.

Pour le compte de la Majorité présidentielle, MM. Alexis Tambwe Mwamba, Emmanuel Ramazani Shadari, Adolphe Lumanu Buana Sefu, Martin Kabwelulu, Lambert Mende Omalanga, Norbert Kilumwimba ont apposé leurs signatures à ce texte de l’Arrangement particulier. De même que M. Michel Bongongo l’a fait pour l’Opposition Républicaine.

Pour leur part, MM. Vital Kamerhe, José Makila et Jean-Lucien Busa, Steve Mbikayi et Azarias Ruberwa ont signé l’Arrangement particulier pour le compte de l’Opposition politique. Quant à la Société civile, Mme Marie-Madeleine Kalala s’est excusée, c’est monseigneur Jean-Luc Kuye Ndondo wa Mulemera de l’Eglise du Christ au Congo, qui a signé le texte.

Contre toute attente, le Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement a bel et bien signé l’Arrangement particulier, prévu par l’Accord du 31 décembre 2016. Notamment par MM. Joseph Olenga Nkoy et Jean-Pierre Lisanga Bonganga, qui a été très suffisamment applaudi par une bonne partie de l’assistance. Un autre signataire qui devrait faire le même geste pour le compte du Rassop, c’est M. Valentin Mubake. Malheureusement, il s’est excusé.

Toutefois, la signature reste encore ouverte à toutes les parties prenantes qui n’ont pas eu le temps de signer jeudi et vendredi derniers, notamment quelques membres du Rassemblement.

Lepetit Baende

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse