Signature de l’Arrangement particulier: C’est aujourd’hui !

Aubin Minaku et Léon Kengo, représentants du chef de l’Etat à la cérémonie de signature de l’Arrangement particulier
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La situation politique de l’heure en République démocratique du Congo, dominée par l’imminence de la nomination des membres du Gouvernement Bruno Tshibala, sans oublier la gestion des dégâts collatéraux des propos tenus par la CENCO, oblige la Majorité Présidentielle d’être aux aguets. Pour hier, la réunion extraordinaire du bureau politique de la Majorité Présidentielle a été convoquée  sur instruction expresse du président de la République, en sa qualité d’autorité morale de cette famille politique,  pour l’informer de la signature solennelle aujourd’hui 27 avril 2017, de l’Arrangement particulier. Cette cérémonie aura lieu au Palais du peuple et sera coprésidée par les présidents du Sénat, Léon Kengo wa Dondo,  et de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku, en qualité de représentants personnels du chef de l’Etat.

Pour l’ambassadeur André-Alain Atundu, qui s’exprimait au nom du Bureau politique de la Majorité Présidentielle, l’importance de cette cérémonie n’est plus à démontrer et tient à deux choses. Premièrement, cette cérémonie marque la fin de la démarche initiée par le président de la République,  Joseph Kabila, qui au lendemain de la réception, par lui, du  dernier rapport  d’échec des évêques, a repris les choses en main, en s’impliquant personnellement, en sa qualité de garant de la Nation, pour favoriser la mise en application de l’accord de la Saint-Sylvestre. Deuxièmement, cette cérémonie aborde un virage décisif vers les élections.

Soulignons que cette signature sera faite par toutes les parties prenantes aux échanges directs de la CENCO. La MP espère que la partie radicalisée du Rassemblement,  dite Katumbiste, renouera avec le sens de responsabilité, et sera présente à cette importante cérémonie, inscrite dans le processus de la cohésion nationale.

En remettant au chef de l’Etat son dernier rapport, le 28 mars dernier, la Cenco a, par la même occasion, pris acte de la fin de sa mission. Et ce, sans aucune contestation possible. Pour preuve, Mgr Marcel Utembi Tapa, archevêque de Kisangani et président de la CENCO, avait, dans son discours du 27 mars 2017, dit que son institution n’entendait pas conduire les bons offices indéfiniment. Elle a, par la suite, appelé à l’implication personnelle et à la responsabilité du chef de l’Etat en tant que garant de la Nation, dans la mise en œuvre rapide de l’accord de la Saint-Sylvestre.

Dès lors,  la CENCO ne saurait présider la cérémonie de signature de l’Arrangement particulier, qui consacre l’aboutissement de l’implication personnelle de Joseph Kabila. La Cenco pourra, tout de même, y prendre part, comme tout le monde. « Je vous dis qu’à l’étape actuelle, il est entendu que toutes les parties signataires seront de la partie. Si par aventure,  l’aile radicalisée n’est pas présente, cela ne va pas arrêter la vie de la nation. Les efforts vont continuer comme c’est fut pour l’accord du 31 décembre 2016, afin que tout  le monde puisse se retrouver et participer au gage que va donner la classe politique à l’ensemble de notre peuple, à savoir, le cap vers les élections.  Ensuite, le gouvernement  sera chargé d’améliorer les conditions sociales et sécuritaires de notre pays », explique André-Alain Atundu.

De l’analyse de l’Accord Politique Global et Inclusif du centre Interdiocésain, il ressort que les points de convergence, trouvés depuis le dialogue de la cité de l’UA, ont été consolidés et repris dans ce document. Les délégués ont convenu, en outre, de discuter des modalités de la mise en œuvre des mesures adoptées dans le cadre de la signature de l’Arrangement particulier afin d’aplanir toute divergence.

Cet Arrangement particulier concernait  principalement les points d’achoppement suivants: La désignation du Premier ministre, la formation du gouvernement, la mise en place du Conseil National de Suivi de l’Accord (CNSA), le chronogramme de la mise en œuvre de l’accord, la redynamisation de la CENI, le renouvellement du CSAC et quelques recommandations particulières.

La Cenco pas encore saisie, le Rassemblement pro Katumbi absent

Le Secrétaire général de la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco), Donatien N’shole, interrogé par Actualite.cd, déclare ne pas être au courant de la signature ce jeudi 27 avril de l’Arrangement particulier sous la co-présidente des  présidents du Sénat et de l’Assemblée nationale. « A mon niveau, je ne suis pas encore informé. Je ne sais pas, peut être au niveau du président Utembi, s’il est au courant, mais au Secrétariat, pas encore », a brièvement déclaré le prêtre catholique. Mais comme il a été dit précédemment, à la Majorité Présidentielle, on pense que la CENCO ayant constaté son incapacité, s’en est remis au chef de l’Etat. Et c’est donc celui-ci qui prend les choses en main et qui se fait représenter par les présidents de deux chambres du Parlement.

Du côté du Rassemblement,  dirigé par Félix Tshisekedi, qui est également chef de la délégation du Rassemblement dans les discussions, on prépare un boycott pathétique et donc sans effet. « Nous n’irons pas là-bas, la MP veut se moquer de nous. Mais c’est le peuple qui va triompher », a brièvement lâché Martin Munkokole, membre du Rassemblement de Limete.

Martin Fayulu, président de l’Engagement Citoyen et le Développement (ECIDE) a déclaré que le Rassemblement n’ira pas à la cérémonie de signature de l’Arrangement particulier, convoquée ce jeudi 27 avril,  par les présidents des deux chambres du parlement. «Ni Minaku, ni Kengo, personne n’a qualité de convoquer les gens pour aller signer l’Arrangement particulier. C’est de la tricherie (…) Aucune institution aujourd’hui n’a cette qualité. Les choses devraient se faire toujours dans le cadre de la Cenco», a dit Martin Fayulu, également porte parole du Rassemblement. Difficile à suivre. Par quelle magie la démissionnaire Cenco aurait repris ses fonctions de bons offices puisqu’elle s’en est déchargée avec fanfare?

Pour sa part, le Rassemblement Kasa-Vubu,  dirigé par Olenghankoy,  se déclare disposé à finaliser l’Arrangement particulier. « L’accord du 31 décembre avait prévu la signature de l’Arrangement particulier pour permettre son application. Nous, on sera bien présent pour faire avancer les choses (…) Le président du Sénat et de l’Assemblée nationale ont droit de convoquer la cérémonie pour l’Arrangement particulier parce que les évêques ont jeté l’éponge. Et le président de la République a donné mission aux présidents de deux chambres du parlement pour finir la mission. Donc c’est logique», a dit ce mercredi 26 avril 2017 Lumeya Dumaleghi, membre du Rassemblement dirigé par Olengankoy. Ce qui semble tenir la route. Le mandant a décidé de se faire représenter par quelqu’un d’autre. Qui peut lui en contester le droit ? Il faudrait, peut être, que certains acteurs politiques révisent leurs leçons de droit.

Lumeya Dumaleghi souhaite également que toutes les composantes parviennent à un consensus au sujet de la personne à diriger le Conseil National de Suivi de l’Accord du 31 décembre. D’après  lui, c’est sans doute Joseph Olenghankoy qui fait l’unanimité.

La coalition des Alliés d’Etienne Tshisekedi (CAT) annonce qu’elle va signer ce jeudi 27 avril 2017 l’Arrangement particulier sur invitation des présidents des deux chambres du parlement au Palais du peule. Dans une interview  accordée à Actualite.cd, Lisanga Bonganga, Coordonnateur de la CAT se dit heureux de la signature de l’Arrangement particulier qu’il considère comme le couronnement des actions  d’Etienne Tshisekedi. Il se félicite de l’aboutissement des discussions du Centre Interdiocésain sous la médiation de la CENCO. « Nous allons signer aujourd’hui parce que nous sommes les premiers à avoir écrit au Président de la République pour exiger la signature de l’Arrangement particulier. Chacun doit se justifier devant le peuple. Tout le monde ne peut signer le même jour. Ceux qui seront là vont signer et les autres pourront le faire après », a-t-il dit.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse