Signature arrangement particulier :La MP appelle Limeté à revenir à la raison

Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

C’ est officiel ! La signature de l’ arrangement particulier intervient ce jeudi, 27 avril 2017 au palais du peuple. La cérémonie sera présidée par Léon Kengo wa Dondo et Aubin Minaku, respectivement président du sénat et de l’ assemblée nationale. L’ information publiée par www.groupelavenir.org dans la journée a été confirmée par le porte-parole de la majorité présidentielle à l’ issue d’ une réunion du bureau politique de la MP.

« C’est sur instruction expresse du chef de l’ État, autorité morale de la majorité présidentielle que le secrétaire général , l’ honorable Aubin Minaku, a convoqué le bureau politique pour l’ informer de la signature demain au palais du peuple de l’ arrangement particulier », explique André Alain Atundu.

D’ après le porte-parole de la MP, la cérémonie de demain marque la fin complète de l’ initiative du chef de l’ État, celle  de mettre les congolais autour d’ une table pour définir un atterrissage en douceur du processus électoral.

« Cette cérémonie marque le tournant décisif vers les élections », renchérit M.Atundu qui précise que toutes les parties prenantes aux assises de la Cenco seront représentées demain au palais du peuple.

« la MP espère que la partie radicalisée du rassemblement reviendra à de bons sentiments pour être à cette importante cérémonie pour marquer son retour dans la dynamique nationale en faveur de la normalisation du processus politique et démocratique dans notre pays », déclare M.Atundu.

Il faut retenir qu’ après près de trois des discussions, la perspective d’ un compromis semblait toujours lointaine. Face au blocage,  les évêques avaient finalement décidé le 27 mars  de s’ en remettre au chef de l’ État. Le président Kabila, auteur de la mission de bons offices confiée aux prélats avait à son tour  promis de s’ engager à trouver un consensus sur les sujets qui ont divisé les parties prenantes. Les principales pierres d’ achoppement étaient relatives au mode de désignation du 1er ministre et la succession d’ Etienne Tshisekedi au Cnsa ( Conseil national de suivi de l’ accord).

Pour rappel, le 08 avril dernier, le chef de l’ État a nommé Bruno Tshibala Nzenze à la primature. Ce dernier issu du rassemblement aile Kasavubu vient de boucler les consultations en vue de la formation de son gouvernement.

Jean Pierre Kayembe

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse