Seulement 1% de l’ensemble du personnel congolais à la BAD: La Rdc représentée à une faible proportion

par -
0 565
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La Banque africaine de développement (BAD) compte actuellement 1.920 employés au total, venant de ses 54 pays membres régionaux et de ses 26 pays membres non régionaux. Pour la Rdc, la Banque compte 20 Congolais au total, y compris ceux du bureau de Kinshasa. Ils représentent près de 1% de l’ensemble du personnel. C’est une proportion faible qu’il faut augmenter. A l’occasion du salon de l’emploi, la BAD s’est engagée d’accroître cet effectif, mais avec le concours des Congolais eux-mêmes.

La Banque africaine de développement, à travers M. Sylvain Maliko, Responsable pays sortant du Bureau national de la BAD en Rdc a lancé  le salon de l’emploi de Kinshasa, afin de susciter des vocations, car les corps de métiers sont nombreux au sein de cette institution. C’était en présence du ministre des Finances, Henri Yav Mulang, Gouverneur de la Rdc à la BAD, du ministre de l’Emploi et prévoyance sociale, du ministre de l’Agriculture et plusieurs invités soucieux de découvrir les opportunités offertes par la BAD.

En effet, la BAD croit fermement au génie collectif de sa main-d’œuvre diversifiée. Animée par cette conviction, elle essaie au mieux d’enrichir son vivier de compétences, en veillant à l’intégration dans son effectif du plus grand nombre de ressortissants de ses papys membres, les plus méritants. Et c’est pour cette raison qu’elle organise régulièrement des compagnes de recrutement. La Banque a également lancé depuis plusieurs années le programme des jeunes professionnels, récemment renforcé par le programme de stages ; deux programmes ouverts aux jeunes ressortissants de tous les pays membres régionaux et non régionaux.

Toutefois, constate M. Sylvain Maliko, le seuil critique de représentativité des ressortissants de certains pays et de certaines régionaux n’est pas encore atteint. « C’est assurément un défi que la banque essaie de relever en réfléchissant à d’autres pistes », dit-il, avant d’ajouter que l’organisation de ce type d’espace d’échanges que nous appelons « salons de l’emploi » procède de cette volonté de corriger ce déficit. C’est une première réponse concrète d’une série.

Une proportion faible

Dans son discours, le Responsable sortant de la BAD a démontré que son institution compte 1.920 employés au total, venant de ses 54 pays membres régionaux et de ses 26 pays membres non régionaux. Mais pour la Rdc, la banque compte 20 Congolais au total, y compris ceux du bureau de la banque à Kinshasa ; ils représentent près de 1% de l’ensemble du personnel. Soit une proportion faible qu’il faut augmenter. Voilà pourquoi la BAD s’engage à accroitre cet effectif, mais avec le concours des Congolais eux-mêmes. C’est pour cette raison qu’elle se propose de susciter des vocations, car les corps de métiers sont nombreux au sein de cette institution panafricaine.

« Ce salon est donc la manifestation de cette volonté de repérage et d’accompagnement de potentiels congolais, de tout âge, pour qu’ils saisissent les opportunités de recrutement qui s’offriront à eux », pense le n°1 de la BAD en Rdc, qui précise que c’est la raison pour laquelle cette activité a été organisée en présence du département des ressources humaines pour permettre à l’assistance de leur adresser le plus grand nombre de questions possibles.

Soulignons que le discours de M. Sylvain Maliko est le dernier acte officiel qu’il pose en Rdc, parce devant aller en retraite. Il a profité de l’occasion témoigné au Gouvernement et au peuple congolais sa sincère reconnaissance pour l’indéfectible soutien et attention dont il a été l’objet au cours de ces années de présence à la tête du Bureau national de la Banque en Rdc. Pour lui, ce fut une mission exaltante qu’il croit avoir accompli avec dévotion, engagement et détermination, en bon afro-optimiste.

JMNK

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse