Sénat: Ouverture de la procédure du remplacement du Rapporteur

par -
0 812
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le bureau de la chambre haute du parlement a ouvert au cours de sa séance plénière d’hier jeudi la procédure du remplacement de son Rapporteur, Modeste Mutinga Mutwishayi. A cet effet, une décision a été prise à la lumière du règlement d’ordre intérieur de cette institution portant ouverture de candidatures, durée de la campagne électorale et modalité de l’élection du nouveau Rapporteur du Sénat. En outre, l’assemblée plénière a pris acte « de la démission de son rapporteur Modeste Mutinga ».

Vu l’urgence et la nécessité de pouvoir de la vacance crée, Léon Kengo a décidé que la vacance du poste du Rapporteur du Sénat est ouverte. Les opérations conduisant à l’élection du Rapporteur du Sénat se présentent comme suit : du jeudi 1 au vendredi 02 octobre 2015 : dépôt de candidatures au cabinet du président du Sénat ; samedi 03 octobre : examen de candidatures et affichage de la liste des candidats retenus ; Du samedi 03 au lundi 05 octobre inclus : campagne électorale ; mardi 06 octobre : élection du nouveau Rapporteur du Sénat. En rapport avec le criterium de cette élection, le bureau du Sénat tient compte de la formation, de l’expérience, de la crédibilité et de l’honorabilité à la lumière du règlement d’ordre intérieur de cette institution.

Sur ce, le président du Sénat, Léon Kengo wa Dondo a souhaité bonne chance à tous et toutes qui sont intéressés à cette question.   Le sénateur Bweshi est monté à la chair pour réclamer et rappeler la notion de l’équilibre géopolitique au sein du Bureau du Sénat. Et ce, dans la mesure où deux membres du Bureau actuel sont de la province de l’Equateur et deux autres sont de la province Orientale. Ce sénateur a plaidé qu’il ne faut pas encore donner la chance à ces deux provinces. Préoccupation que le président du Sénat a balayée d’un revers. « Je n’ai rien à dire », a-t-il lâché, en justifiant que le vote est à bulletin secret. « C’est à vous-même de réfléchir en ce sens », a renchéri l’orateur. Pour rappel, le Rapporteur du Sénat Modeste Mutinga a démissionné dernièrement de ses fonctions. Il est membre du Mouvement social pour le renouveau (MSR), l’un des partis signataires de la lettre ouverte adressée au chef de l’Etat, l’invitant à respecter la constitution pour l’organisation des élections.

(Saint Hervé M’Buy)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse