Selon un expert en nutrition : « les kilos en trop est une menace pour la santé »

par -
0 655
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

L’obésité est un problème qui prend de l’ampleur. Il n’existe pas une mais plusieurs formes d’obésité ! Car sous ce terme se cachent différentes définitions de la maladie qui ne traduisent pas les mêmes risques. Modérée, sévère, morbide… Un seul outil pour les différencier : l’indice de masse corporelle.

Pour prendre en charge efficacement les malades, il est essentiel de distinguer les différentes formes d’obésité, nous renseigne Mme Espérance Kupa nutritionniste de formation.

L’obésité modérée

On ne parle pas d’obésité en jugeant les gens d’un seul coup d’œil ou en les pesant ! Pour affirmer que le poids est problématique, les scientifiques ont défini un outil précis : l’indice de masse corporelle (IMC). Celui-ci est basé sur un calcul simple : le poids en kilos divisé par la taille en mètres élevée au carré. Si le résultat se situe entre 20 et 25, on considère que le poids est normal. Entre 25 et 30, c’est le surpoids : les kilos en trop commencent à devenir une menace pour la santé. On parle d’obésité proprement dite lorsque l’IMC se situe entre 30 et 35. Dans ce cas, les risques de maladie (hypertension, diabète, cancer…) deviennent très importants.

L’obésité sévère

Lorsque l’IMC franchit la barre des 35 mais reste sous celle des 40, on parle d’obésité sévère. Dans ce cas, les risques de développer des maladies du fait de son surpoids sont fortement augmentés. Il est impératif de perdre plusieurs kilos. D’ailleurs, ce n’est que pour un IMC au-delà de 35 que la chirurgie peut-être préconisée pour traiter l’obésité.

L’obésité morbide ou massive

Lorsque l’indice de masse corporelle dépasse 40, il s’agit d’une obésité morbide. Certains spécialistes distinguent même un stade supérieur, l’obésité massive, avec un IMC au-delà de 50.

Pour éviter les kilos en trop ou perdre du poids, il n’y a pas de secret : il faut mieux manger et faire de l’exercice physique. Mais quelles sont les règles d’un repas équilibré ? Comment lutter contre la sédentarité ? Puis-je évaluer précisément mes apports caloriques ? Pour un bilan précis et des conseils adaptés, consultez le nutritionniste!

Mieux manger contre le surpoids

Les problèmes de poids ont bien souvent une cause principale : les mauvaises habitudes alimentaires. Entre les repas que l’on saute, les déjeuners pris sur le pouce et les produits trop caloriques, il n’est pas toujours facile de manger varié et équilibré ! Pourtant un minimum d’efforts permet de renouer avec son assiette… et sa balance !

Prenez de bonnes habitudes alimentaires ! Car à Kinshasa certaine personne croient avoir une masse corporelle est synonyme d’une bonne santé. L’on mange sans contrôler les types d’aliment et valeur nutritive. L’on consomme trop d sucre, de graisse voir de sel sans en connaitre la conséquence. Or certaines masse corporelle constituent déjà un type d’obésité qui prédispose à des maladies dont on ignore.

Conseils pratiques

Pour garder la forme et la santé, Il faut bouger, travailler, prenez votre vélo… bref secouez-vous !

Connaitre quels exercices provoquent la plus forte dépense de calories, commencer un sport.

Pour une bonne  Nutrition : il connaitre les aliments que vous consommez, leur compositions en glucides, lipides, protides, valeur calorique… Voici trois outils interactifs pour vous permettre de maîtriser votre alimentation, de composer des repas équilibrés et de suivre votre régime personnalisé. Alors avant de prendre une fourchette, attrapez votre souris…

(RTM)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse