Selon l’ONU: La tendance de l’épidémie de Choléra à la hausse en RDC

par -
0 382
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Selon l’Organisation des Nations Unies, la tendance de l’épidémie de choléra est à la hausse dans l’ensemble du territoire national de la RDC. Les provinces qui notifient le plus grand nombre de cas sont le Maniema, la Mongala, le Sud-Kivu, la Tshopo, le Tanganyika, l’Equateur et le Nord-Kivu.

La mise à jour du 14 septembre 2016 indique un total cumulé de 19.443 cas suspects incluant 563 décès (létalité 2,9%) notifiés au niveau national depuis début janvier 2016. Pour l’ONU, la réponse à l’épidémie continue avec la poursuite des réunions de coordination de la sous-commission choléra au ministère de la Santé. L’organisation mondiale de la Santé (OMS) assure la prise en charge du déploiement de 38 experts dans les provinces en épidémie et à risque. Elle a également fourni des kits dans les provinces en épidémie, ainsi que des fonds pour la mise en œuvre des activités de riposte. A noter aussi, la mise en place d’interventions pour le suivi des embarcations le long du fleuve Congo, afin de minimiser le risque de propagation de l’épidémie. Par ailleurs, il sied de noter qu’une réunion transfrontalière RDC/Centrafrique s’est tenue la semaine dernière à Bangui. Ce, pour trouver voies et moyens afin d’éradiquer l’épidémie en question.

Notez également qu’il y a une semaine, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) avait fait état de moins de 15.000 cas et 400 tués en RDC. A l’heure actuelle, le nombre de cas atteint 18.000 dans plusieurs régions habituellement peu atteintes comme Kisangani. C’est ce qu’a expliqué devant la presse, le spécialiste du choléra à l’OMS Dominique Legros.

Pour rappel, depuis le 13 août, treize cas et deux décès ont été observés dans la capitale Kinshasa, également moins exposée au choléra. Le taux de mortalité dans ces régions à l’ouest du pays atteint 6%, trois fois plus que dans les régions de l’Est.

Des spécialistes et du matériel ont été déployés à Kinshasa et dans des provinces comme celles de l’Equateur. Une campagne de vaccination va être lancée pour environ 300.000 personnes d’ici la fin du mois à Kinshasa. « Il faut limiter l’extension de l’épidémie », selon le responsable de l’OMS.

(Bernetel Makambo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse