Selon les dernières données

par -
0 676
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La Troïka table sur un taux de croissance de 8,4% par rapport à l’objectif de 10,3%

Au milieu, Modeste Bahati, faisant le compte rendu de la réunion

Lorsque le Gouvernement table sur un taux de croissance économique de 8,4% et par rapport à la croissance démographique qui est de 2.7, cela veut dire que l’estimation de la Troïka stratégique est largement appréciable, même si l’objectif est de diversifier l’économie pour permettre à ce que ce taux de croissance puisse s’améliorer. Et ce, pour qu’au finish, qu’on ait une croissance économique inclusive.

En sus de la réunion de la Troïka stratégique et du communiqué rendu public à cet effet, le ministre de l’Economie nationale, Modeste Bahati Lukwebo a donné hier le compte rendu de cette importante réunion pour la maîtrise du cadre macroéconomique de la Rd Congo. Sur le plan politique, disons que deux faits essentiels méritent d’être signalés. Le premier, c’est le lancement des vols inauguraux de la compagnie nationale Congo Airways. Ceci a été un franc succès et le Gouvernement a reçu des avis positifs venant de partout. Soit une occasion pour la Troïka stratégique à travers le Premier ministre de remercier le président de la République pour avoir pensé à doter cette compagnie des aéronefs de bonne qualité et il a été dit que dans les mois à venir, les aéronefs vont passer de 2 à 4 et puis finalement à 6.

Pour ce qui est de la situation politique, la Troïka a noté la démission de M. l’Abbé Apollinaire Malumalu, président de la CENI. A cet effet, il a été noté qu’il y a la nécessité que la société civile d’où est venu l’ex-président puisse rapidement désigner un autre président, de manière à ce que le processus électoral puisse se poursuivre. Quant à la situation économique sur le plan international, Bahati Lukwebo explique qu’il a été noté que la Rdc a participé activement aux Assemblées annuelles du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale, qui se sont tenues à Lima au Pérou, où le Gouvernement de la République a été représenté par le ministre des Finances, ainsi que le Gouverneur de la Banque centrale du Congo (BCC). A cette occasion, la Directrice générale du FMI a relevé que le monde n’est plus en crise économique, mais qu’il s’observe des mutations et que chaque pays devra s’adapter.

Au sujet des cours des matières premières, surtout en ce qui concerne les céréales, il s’observe une légère baisse du riz, du blé et du maïs. Une livre de riz s’est échangée la semaine passée à 13.12 dollars Us, tandis que la tonne de blé s’est vendue à 512 dollars Us. Pour le maïs, la tonne s’est échangée à 144 dollars Us. Du côté du baril du pétrole, le ministre de l’Economie a souligné qu’il a connu une hausse et s’est vendu au marché de Londres à 52.40 dollars Us le baril. Pour ce qui est du cuivre, il y a eu une hausse qui s’est observée en substantiel, parce qu’elle va au-delà de 2%. Et la tonne s’est vendue à 5.240 dollars Us. Pour le cobalt, la tonne s’est échangée au même prix que les trois semaines passées, c’est-à-dire à 30.022 dollars Us.

Dans ce contexte, la parité Euro-dollar s’est située à 1.13, ce qui fait donc remarquer qu’il y a un léger raffermissement de l’Euro par rapport au dollar. Concernant le taux d’inflation au niveau interne, il est de 0,700. Ce qui fait que l’on est en dessous de 1% sur le plan national. Sur le plan du marché de Kinshasa, il s’observe une légère baisse.

Un léger excédent

Quant à la situation des finances publiques, c’est le moment de dire qu’elle a été présentée et la clôture avec un petit creux et la consolidation montre qu’avec le report du début de l’année jusqu’à maintenant, il s’observe un léger excédent sur le plan des finances publiques. Du côté de la paie, elle se poursuit normalement et elle est même terminée dans les grands centres pour le mois de septembre. Il reste quelques points à accès difficile et le ministère du Budget est justement occupé à accomplir sa tâche normalement.

Dans cette même optique, le programme économique du Gouvernement affiche que tous les critères quantitatifs et qualitatifs sont observés, sauf celui des avoirs nets extérieurs où il y a un décalage de 91 millions de dollars Us. Et la BCC serait entrain de voir comment améliorer les réserves internationales de change.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse