Selon le sondage Echos d’Opinion: Michel Bongongo, Lambert Mende et Justin Bitakwira au Top des personnalités ayant soutenu le dialogue

par -
0 427
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Selon les résultats du dernier sondage Echo d’Opinion, Michel Bongongo, Sg de l’UFC (parti membre de l’Opposition républicaine) et ministre d’Etat en charge du Budget, arrive en tête avec 82%. Lambert Mende, ministre de la Communication et des Médias, Autorité morale de la CCU (parti appartenant à la MP) recueille 71% des voix et est classé deuxième. Il est suivi de Justin Bitakwira de l’opposition, qui a pour sa part, obtenu 66% et occupe la troisième place. La quatrième place revient à Antoine Boyamba, membre du PPRD (parti de la MP) et vice-ministre en charge des Congolais de l’étranger. L’ensemble de sa contribution à la tenue du dialogue a été plébiscité à 65%. Stève Mbikayi, président du parti travailliste (parti membre de l’opposition) arrive en cinquième position pour avoir été approuvé à 60,4% des voix.

Mgr Pierre Marini Bodho, président de l’ECC a été approuvé à 57,7% et occupe la sixième place. Vient ensuite Monsieur Mavungu, Sg de l’UDPS (Opposition radicale), à qui les interviewés ont accordé 55,6% des suffrages pour la septième place. Il est talonné par Mme Cathy Kalanga de la Société civile dans toute sa diversité avec 55%. Elle est classée en  huitième. La neuvième place est occupée par M. André Alain Atundu, personnalité membre de la MP et porte-parole de la plate-forme. Il a recueilli 53% des voix. Enfin, Ruberwa Manyiwa ferme la marche du podium de dix meilleurs contributeurs aux efforts pour la tenue du dialogue inclusif avec 51% d’opinion favorable. Suffrages le plaçant à la dixième position.

L’opposition politique se remarque

L’on constate que dans ce sondage, l’opposition politique a joué un rôle important par l’appui qu’elle a apporté à la tenue du dialogue. Elle s’est taillé la part du lion, pour avoir été au-devant du front. A elle seule, l’opposition aligne cinq personnalités issues de ses rangs, soit la moitié du Top 10. A travers Michel Bongongo, les Congolais ont ainsi salué son courage, sa clairvoyance politique et sa détermination d’avoir rompu très tôt avec une certaine tiédeur observée dans le camp de la Majorité et les atermoiements de l’opposition, qui ne parvenait pas à se prononcer clairement au sujet de l’approbation ou non de la tenue du dialogue inclusif au départ réclamée par elle. Il a ainsi mis fin à l’inertie, en organisant deux fracassantes matinées politiques auxquelles étaient conviés les militantes et militants de l’UFC associés à la presse pour sensibiliser les Congolais à soutenir la tenue d’un forum national inclusif afin de préparer une issue apaisée des élections en perspective. Une nécessité justifiée par le retard pris dans l’organisation matérielle et aussi par le fait que l’audit indépendant du fichier électoral requis par la même opposition ait conclu que celui-ci était corrompu.

Disons que le rôle joué par Lambert Mende, l’intrépide ministre congolais de la Communication et Médias a été approuvé par ses compatriotes. Contre vents et marées, il a défendu la tenue d’un forum grâce auquel le peuple congolais pourrait s’attendre à une issue apaisée des élections, afin de ne pas retomber dans des cacophonies et désordres aux conséquences néfastes consciemment entretenus, qui ont été constatés en 2006 et en 2011. A travers Bitakwira, les Congolais ont apprécié sa très forte personnalité, son esprit indépendant et sa liberté d’opinion. Au regard des enjeux présents et à venir, l’élu d’Uvira dans le Sud-Kivu n’a pas hésité un seul instant à privilégier l’intérêt du peuple au détriment de ceux de son parti en adoptant une position contraire à celle de sa formation politique, l’Union pour la Nation congolaise (UNC) dirigée par Vital Kamerhe.

Le vice-ministre en charge des Congolais de l’étranger, Antoine Boyamba, qui a su rallier la diaspora congolaise, surtout une partie de celle appelée « les Combattants » à la cause du dialogue obtient 65% des suffrages. Ceux qui l’ont plébiscité ont jugé très positif son initiative consistant à se rendre auprès de la diaspora pour la sensibiliser à prendre une part active dans un forum par lequel la destinée du pays sera tracée. Et pour l’occasion, il a ramené des brebis égarées au bercail…

Au regard des résultats obtenus à la suite de ce sondage d’opinion, il est prouvé à suffisance que les Congolais s’intéressent au dialogue national et en soutiennent la tenue. Ils savent aussi évaluer et apprécier les efforts fournis par les différentes personnalités politiques et de la société civile destinées à soutenir l’initiative prise par le Chef de l’Etat, celle de réunir les fils et les filles de la Rdc dans un forum qui les aidera à statuer souverainement sur une issue apaisée des élections à venir dans le but de pérenniser la tradition de la démocratie au pays, consolider les institutions et les acquis de ces quinze dernières années : la paix, l’intégrité du territoire national, la cohésion nationale, l’unité, le développement et l’amélioration du social de la population.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse