Selon le Sondage Echos d’opinion: Michel Bongongo et Deo Rugwiza ont marqué l’année 2016

par -
0 274

Dans un contexte difficile caractérisé par la baisse drastique des recettes de l’Etat, certains membres du Gouvernement se sont quand même distingués jusqu’à attirer l’attention de la population. A la question de savoir quels sont les membres du dernier Gouvernement Matata Ponyo qui ont positivement marqué les Congolais par la gestion de leurs secteurs en 2016, le ministre d’Etat en charge du Budget, Michel Bongongo a été plébiscité avec 83,8% des avis favorables.

Pour l’année 2016, Michel Bongongo, ministre d’Etat en charge du Budget du dernier Gouvernement Matata ou gouvernement de cohésion nationale a surclassé ses paires de l’Exécutif central pour avoir été plébiscité à 83,8% par les Congolais comme étant celui qui s’était distingué tout au long de l’année 2016 par le travail réalisé dans son secteur. Ils ont apprécié l’assainissement de la paie des fonctionnaires par la mise hors d’état de nuire des réseaux mafieux qui gangrenaient le secteur et saignaient à blanc le Trésor public, le versement régulier des salaires et la mécanisation d’environ 14000 agents dits « Non Payés) de l’Etat sans avoir entrainé la moindre augmentation de la masse salariale.

Pour sa part, son collègue  Lambert Mende (ministre de la Communication et Médias) obtient 69% et occupe la 2ème place. Il marque les points suite à l’amélioration de l’outil de travail et des conditions sociales et du travail des agents de la RTNC, ainsi que ses points de presse qui passaient pour des vrais shows médiatiques. Justin Kalumba (ministre des Transports et Voies de communication) qui a 65% d’opinion favorable et qui aligné 3ème, est crédité d’avoir renouvelé l’outil de travail de la SNCC par l’achat des nouveaux locomotives, la modernisation de l’aéroport international de Ndjili, la remise à flot et la modernisation des unités flottantes de la SCTP Kokolo et Gungu, la création et l’exploitation des certaines lignes aériennes par Congo Airways, améliorant ainsi les conditions de voyage dans les moyens de transport aérien, ainsi que celles du transport en commun grâce à la société Transco et le partenariat public-privé Esprit de vie.

Pour Fridolin Kasweshi (Infrastructures, Travaux publics et reconstruction) 63,7%, il lui est reconnu le bitumage des plusieurs artères des entités urbaines de la Rdc et des certains tronçons d’intérêt national, construction des ponts et réfection des routes d’intérêt national et local. Denis Kambayi , 5ème, (Jeunesse, Sports et Loisirs) avec 63%, dernier à rejoindre le Gouvernement de cohésion nationale en remplacement de son prédécesseur parti avec le G7, le président de l’Asbl « Grand Kasaï » a vite conquis les cœurs des Congolais grâce aux exploits réalisés par les athlètes congolais, notamment en football avec la victoire des Léopards au Chan, leur qualification à la phase finale de la CAN Gabon et la première place qu’ils occupent à l’étape qualificative de la coupe du monde Russie 2018. Grâce à la lutte contre la fièvre jaune particulièrement dans la province du Kongo Central et de la ville province de Kinshasa, la lutte contre la malaria par la distribution des moustiquaires imprégnées, ainsi que celle menée contre des maladies endémiques comme le choléra dans certaines parties du pays, Félix Kabange (Santé publique) a obtenu 61,8% et se classe 6ème.

A travers Atama Tabe (Défense nationale) 58%, les Congolais ont apprécié l’image très positive qu’affichent les FARDC aujourd’hui par le regain de sa capacité à répliquer aux attaques de l’ennemi pour la défense du pays. Quant à Evariste Boshab (Vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur et Sécurité) qui a obtenu 55%, les Congolais jugent positive l’image actuelle de la police qui fait montre du professionnalisme dans la sécurisation des personnes, ainsi que dans le maintien de l’ordre public. Thomas Luhaka (Vice-Premier ministre en charge des PTT) engrange 53,6% pour avoir réussi la renaissance de la poste congolaise et pour avoir su lutter efficacement contre la hausse abusive des tarifs de communication et des cartes prépayées pendant cette période de crise. Maker Mwangu (Enseignement primaire, secondaire et initiation à la nouvelle citoyenneté) a vu sa politique être approuvée à 51% par les Congolais, surtout dans ses efforts visant l’amélioration de la condition de l’enseignement par la paie régulière dans l’ensemble du pays, la mécanisation des Nouvelles Unités (NU) et l’accès aux soins de santé par la création de la mutuelle de santé pour le personnel enseignant et leurs membres de famille.

Deo Rugwiza est crédité de 88%

Au regard des résultats du Sondage Echos d’opinion, le Directeur général de la Direction générale des douanes et accises, Deo Rugwiza est crédité de 88% d’opinion favorable et arrive en tête des mandataires publics qui ont marqué les esprits des Congolais en 2016 pour leur bonne gestion. Il est suivi par Abdallah Bilenge de la Régie des Voies Aériennes (RVA) 66% ; Agnès Mwad de l’Institut National de Sécurité sociale (INSS) avec 63% ; de Maurice Tshikuya de l’Institut National de Préparation Professionnelle (INPP) 60% ; Anatole Kikwa de l’Office de Gestion du Fret Maritime (OGEFREM) ex aequo le n°1 de Congo Airways 57% ; Modero de l’Office de l’Equipement Banana Kasumbalesa (OEBK) 56% ; du n°1 de Transco 55% ; de Carole Agito de la Société Nationale d’Assurance (SONAS) et son collègue de la Société commerciale des Transports et des Ports (SCPT). Limbembe Mazunga clôture le top dix avec 52%.

(JMNK)

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse