Selon le Sondage Echos d’Opinion: M. Bongongo, P. Kangudia, L. She Okitundu dans le Top dix des ministres les mieux côtés du Gouvernement Samy Badibanga

par -
0 355
Une vue de Michel Bongongo et Léonard She Okitundu, lors de l’investiture du Gouvernement Samy Badibanga
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Dans la présente édition, le Sondage Echos d’Opinion 2017 a voulu savoir comment les Congolais apprécient l’entame du parcours amorcé par chacun des ministres du Gouvernement de large union nationale dirigé par Samy Badibanga. Le résultat démontre que le Professeur Michel Bongongo, actuel ministre d’Etat, ministre de la Fonction Publique surclasse ses pairs en recueillant 83%. Pierre Kangudia, ministre d’Etat en charge du Budget, 2ème avec 78,5%. Léonard She Okitundu, Vice-Premier ministre, ministre des Affaires Etrangères et de l’Intégration Régionale s’en sort avec 78%. Félix Kabange Numbi, des Affaires Foncières récolte 60%. Emanuel Ilunga, vice-ministre en charge des Congolais de l’étranger, 59%. Lambert Mende Omalanga, Communication et Médias, 58,5%. Justin Bitakwira, Relations avec le Parlement: 57%. Emmanuel Ramazani Shadari, Vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur et Sécurité, 55,5% ; Tigombayi, ministre près le Premier ministre, 54 et  Atama Tabe, Ministre de la Défense Nationale et des Anciens combattants, occupe la 10ème place avec 53,5%.

L’année 2016 a été l’une des plus tumultueuses que la République démocratique du Congo ait connues suite aux enjeux de fin du mandat présidentiel. Grâce à l’accord du 18 septembre 2016 signé à la Cité de l’Union Africaine entre la Majorité Présidentielle, l’Opposition politique et la société civile sous l’égide de l’émissaire de l’U.A, le Togolais Edem Kodjo, un Gouvernement de large union nationale dirigé par un Premier Ministre issu de l’Opposition a été formé en vue de sa concrétisation.

Avant que ledit gouvernement ne présente le bilan de ses cent premiers jours comme l’exige la tradition, Echos d’Opinion a usé du baromètre populaire dans le but de prélever les impressions des Congolais sur chacun des membres de l’Exécutif central. Certes, il est encore trop tôt pour juger avec plus de précision le rendement des Ministres et Vice-ministres du Gouvernement, mais le début peut aussi préfigurer la manière dont chaque athlète ou acteur politique va faire son parcours.

Selon les Congolais, la modernisation de la fonction publique à travers sa réforme et le dégèle de la mise à la retraite par l’approche participative proposée par le professeur Michel Bongongo ouvre des perspectives d’espoir. La mise à la retraite ne sera plus considérée comme une sanction négative, mais la juste récompense pour celui qui a fidèlement servi son pays. Elle va également entrainer le dégèle de la promotion et du recrutement de manière à offrir de l’emploi aux jeunes en chômage. Il a été plébiscité à 83% des suffrages et surclasse ainsi ses pairs membres du Gouvernement Badibanga. Son collègue du Budget, Pierre Kangudia est classé 2ème avec 78,5%. Cette place, il la doit à la réussite de l’adoption de la loi du crédit provisoire aux deux Chambres du Parlement. Et à sa vision novatrice pour revoir à la hausse le Budget général de l’Etat par une mobilisation réelle des recettes en restaurant la totalité des services mobilisateurs DGI, DGDA, DGRAD etc.

Léonard Shé Okitundu des Affaires Etrangères et de l’Intégration Régionale a pour sa part recueilli 78 des suffrages pour sa nomination qui a été très bien accueillie dans toutes les chancelleries des pays amis et partenaires de la RDC; la restauration d’une diplomatie respectant les principes de l’égalité et de la réciprocité, et la pertinence de sa démarche amorcée sous l’orientation du Chef de l’Etat visant la levée des sanctions unilatérales leur infligées par certains pays amis. Il a mis fin à la longue grève observée par les agents de l’administration des Affaires Etrangères et rassuré les diplomates. Il est suivi par Félix Kabange Numbi des Affaires Foncières. Il est arrivé en quatrième position avec 60% d’opinion favorable. La frange qui lui est favorable trouve judicieuse sa campagne de sensibilisation à travers les diverses circonscriptions foncières en vue de mettre fin à l’anarchie qui règne dans le secteur et, aussi pour la détermination affichée de récupérer les concessions volées de l’Etat.

Emanuel lIunga, Vice-ministre en charge de Congolais de l’Etranger prend la cinquième place avec 59%. L’opinion qui lui est favorable prend en compte son initiative louable de créer une banque des Congolais de l’étranger afin de permettre à ces derniers de participer au développement du pays et la remise de l’ordre dans la boite par l’instauration de la nouvelle carte consulaire. Il est suivi par le Ministre de la Communication et des Médias, Lambert Mende, qui a été plébiscité à 58,5%. L’homme passe aux yeux de ses compatriotes pour être le véritable bouclier de la République qui pare toutes les flèches qui lui sont décochée. Le porte-parole du gouvernement réussi chaque fois, à travers ses points de presse à dissiper la supercherie de la désinformation en rétablissant la vraie version des faits. Il occupe la 6è place.

Le bouillant Bitakwira

La septième position du classement est occupée par le bouillant ministre en charge des Relations avec le Parlement, Justin Bitakwira. L’opinion lui été favorable à 57% parce qu’il passe aux yeux de tous comme un homme qui privilégie le dialogue pour trouver solution aux problèmes du pays. Raison pour laquelle il envisage la création de la plate-forme « Opposition politique signataire de l’accord de l’U.A » qu’il compte ériger en force politique incontournable afin d’obliger à la CENCO de rendre l’accord de la Saint Sylvestre équilibré et inclusif. Il a également réussi à harmoniser les relations entre le Gouvernement et le Parlement. La huitième position revient à Ramazani Shadari, Vice-Premier Ministre en charge de l’Intérieur et Sécurité plébiscité à 55,5%. Les Congolais lui reconnaissent la prise en mains de la situation sécuritaire du pays en vue de sécuriser les opérations d’enrôlement des électeurs pour la tenue des élections libres, transparentes à l’issue apaisée. Il est suivi par le ministre près du Premier ministre, Tingomay avec 54% et occupe la 9ème position dans le classement.  Atama Tabe, ministre de la Défense Nationale clôture le palmarès du top dix avec 53,5% et occupe la dixième place.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse