Selon le sondage « Echos d’opinion » Bongongo consolide sa cote

par -
0 667
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Pour évaluer le niveau d’appréciation de toutes ces œuvres, l’Institut de Sondage « Echos d’Opinion » a initié du 28 au 29 juillet  2015 le présent sondage dont les résultats donnent des nouveaux ministres qui font leur entrée dans le top 10, il s’agit du ministres Fridolin Kasweshi des ITPR, Maker Mwangu de l’EPSP Mende Omalanga de la Communication et Louise Munga du Portefeuille contre d’autres qui n’ont pas réussit à totaliser plus de 50% et disparaissent dans le classement de mois de juillet.

En première position, le ministre d’Etat et ministre du budget, Michel Bongongo, vieux routier des affaires de l’Etat, consolide sa première position dans l’opinion.   Il est félicité par les fonctionnaires pour avoir démantelé le réseau maffieux de la paie et le mérité d’avoir lancé une opération de contrôle de son secteur avec des inspecteurs largués sur l’ensemble du territoire national afin de détecter tout les fictifs dans l’administration publique. Il passe de 69% en juin à 77% fin juillet 2015.

Il est talonné par Fridolin Kasweshi, ministre des Infrastructures, qui vient d’être auréolé par les séries d’inaugurations,  notamment l’hôtel du Gouvernement,  l’aéroport modulaire de Kinshasa, l’aéroport international de la Lwano dans le Katanga, le pont jeté sur la rivière Lwalaba et tant autres ouvrages.  Toutes ses actions, réalisées dans le cadre de la révolution de la modernité le propulse à la  deuxième marche où il obtint 64% d’opinions favorables.

A la troisième position on classe le ministre des Transports et Voies de Communication, Justin Kalumba Mwana Ngongo avec 61%. Il  aura été la vedette du mois dans les actions du Gouvernement dans son secteur. Depuis la relance de l’ITB Kokolo et bientôt du bateau Gungu, les Congolais reconnaissent en lui ses capacités managériales pour la modernisation des aéroports de Ndjili à Kinshasa et de la Luano à Lubumbashi, mais aussi du transport ferroviaire de la SCTP et de la SNCC.

Quoiqu’amputé du volet formation professionnelle de son ministère, Maker Mwangu, quatrième position avec 58% a été félicité pour la bonne organisation de l’examen d’Etat et la publication des résultats. Contrairement à l’année passée, cette année n’a pas connu d’anomalies techniques qui suscitaient des réclamations.

Il est suivi du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Raymond Tshibanda qui totalise 56% a poursuivi son action d’affirmation de son pays à l’internationale. La CIRGL, par exemple, a de nouveau condamné les violences dans les Grands Lacs et à l’Est de la RDC, de même qu’il a su renforcer la coopération avec la Chine en accueillant le Vice-président de ce pays  et il est classé cinquième sur la liste.

Lumumbiste de son état, le ministre Lambert Mende a su opposer la résistance des Congolais aux velléités néocolonialistes de l’Occident autour de la question des élections, particulièrement au sujet du message du président américain Barack Obama à l’Union Africaine. De même, lui a-t-on reconnu le mérite de clarifier, auprès des jeunes la question des élections au sujet du débat sur le « glissement » du calendrier électoral. Il fait son entré à la sixième place et totalise 54%. La septième place est occupée par le ministre de la Justice et Garde des sceaux, Alexis Tambwe Mwamba cote-à-cote avec son prédécesseur, qui a marqué l’opinion par ses efforts de renforcement des capacités de la justice congolais. Le dernier acte en vue est le lancement des travaux de constructions de l’institut national de formation judiciaire dans l’enceinte du nouveau Palais de justice inauguré il y a quelques mois sous son mandat. Félix Kabange de la Santé 52% est classé huitième, il précède Bienvenu Liyota de l’Environnement  et Louise Munga du Portefeuille qui clôturent le top 10 pour le moi de Juillet2015 avec 50%.

Un mois de juillet très prolifiques

Le mois de juillet  s’est caractérisé par une activité trépidante. En presque un mois, en effet, les Congolais ont assisté à des évènements apparemment anodins, mais qui vont changer leur vie dans les années qui vont suivre. En fait, il s’est agit essentiellement des inaugurations d’infrastructures et de lancement de travaux dans des secteurs clés de la vie nationale.

Tout a commencé par l’inauguration de l’Hôtel du Gouvernement qui, non seulement apporte une innovation en termes infrastructurels du fait que c’est un smarbuilding, mais aussi va permettre au Gouvernement de faire des économies sur les loyers qu’il payait pour le location des maisons des privés où fonctionnaient au moins 8 ministères. Ensuite est venue la série des inaugurations et des visites, par le président de la République, des infrastructures et des projets d’investissement qui sont au cœur, non seulement du développement de la RDC, mais aussi du boostage de l’intégration économique de l’Afrique en raison de la position stratégique de la RDC au cœur de l’Afrique.

(Jean-Marie Nkambua)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse