Selon le CEPADHO: Les ADF se renforcent en prélude des prochains assauts sur Oicha, Kamango et Beni

par -
0 762
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Les terroristes de l’ADF-NALU n’ont pas encore dit leur dernier mot à Beni (Ville et Territoire), a noté le CEPADHO dans ses précédentes publications.

Après leur récent sabotage de l’agglomération d’Eringeti à fin novembre dernier et la brève incursion au quartier Masosi d’Oicha entre 18h30 et 21h30 de dimanche 13 décembre courant, les ADF et leurs alliés comptent déstabiliser les festivités de fin d’année en semant la terreur la veille ou pendant les fêtes de noël ou de bonana à Oicha, Kamango (Territoire de Beni) et Beni-Ville.

Des informations recueillies par le CEPADHO le week-end dernier et au début de la semaine font état de l’occupation par un groupe d’hommes armés de certains lieux stratégiques sur le massif de Rwenzori et la Vallée de la rivière Semuliki à cheval entre le Secteur de Rwenzori et la Chefferie de Watalinga.

La partie concernée par cette présence nuisible est identifiée comme étant l’ouest de localité de Kikingi, vers le Parc de Virunga.

« Nos sources renseignent que ces combattants lourdement armés, de l’ex-M23 ou des anciens rebelles de la zone, viennent à renfort des terroristes ADF-NALU dont les anciens Camps à redynamiser dans la contrée sont situés à la Confluence des rivières Nzelube et Semuliki puis Tungula et Nzelube », indique un communiqué du CEPADHO, qui ajoute que le choix de ces endroits stratégiques résulte du fait qu’il s’agit des Carrefours servant de liaison entre l’Ouganda (extérieur), Mwalika (importante base ADF au sud-Est du Territoire) et Mayangose (pour des sorties sur Beni-Mavi-Mbau-Oicha).

Le CEPADHO constate avec regret que cette situation intervient en pleine expiration de l’ultimatum donné aux combattants de l’ex-M23 par la CIRGL, ultimatum visant à obtenir le retour de ces combattants depuis à l’Ouganda et le Rwanda vers leur pays, la RDC.

Suppliés, voire dorlotés par les autorités de la Région, les ex-M23 choisissent de bouder, de boycotter l’appel à regagner la mère patrie dans l’ambition de la nouvelle déstabilisation du pays.

Eu égard à ce qui précède, cette Organisation invite les FARDC et la MONUSCO à la vigilance en vue de parer à toute éventualité.

Elle encourage le Chef de l’Etat en séjour au Nord-Kivu à se pencher de nouveau sur la question du terrorisme à Beni et des ex-M23 qui rejoignent l’ADF pour saper les efforts des FARDC à déstabiliser la paix et la sécurité à l’Est du pays.

(JMNK)

 

 

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse