Selon l’ambassadeur d’Afrique du Sud en Rdc: L’attaque des ressortissants africains n’est pas le reflet de la politique sud-africaine

par -
0 678
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Dans son point de presse tenu vendredi dernier à Kinshasa, l’ambassadeur de la République sud-africaine en Rd Congo a insisté sur le fait que les dernières attaques contre les ressortissants des pays africains dans certaines villes d’Afrique du Sud, sont perpétrées par des inciviques sud-africains. Et cela n’a jamais été le reflet d’une politique du Gouvernement sud-africain. Ce gouvernement issu du parti politique de Nelson Mandela, vieux d’un siècle, a toujours participé à la résolution des conflits et aux efforts de paix à travers toute l’Afrique, a indiqué l’ambassadeur Ntsiki Mashimbye.

La situation macabre des attaques contre les ressortissants africains, dont les Congolais, en Afrique du Sud, a poussé l’ambassadeur sud-africain à Kinshasa de réunir la presse congolaise pour des précisions utiles. Ainsi, Ntsiki Mashimbye a affirmé que ces attaques ne sont nullement le reflet d’une politique du Gouvernement de la République sud-africaine. « Ces attaques ne font pas partie des politiques gouvernementales de l’Afrique du Sud ».

Ce gouvernement, s’est-il expliqué, composé en majorité des membres de l’ANC, le célèbre parti politique de Nelson Mandela et du Président Zuma, vieux de cent ans, qui a permis à l’Afrique du Sud de se libérer de l’apartheid, a toujours participé à la résolution des conflits et aux efforts de paix à travers le continent africain. Citant de ce fait quelques exemples tangibles, l’ambassadeur a signifié qu’il n’y a donc pas de raison plausible pour que le Gouvernement sud-africain puisse arriver à une politique de haine contre les ressortissants des pays africains et de mener des attaques contre les africains, a expliqué M. Mashimbye.

Le diplomate sud-africain a souligné que ces attaques contre les ressortissants africains sont perpétrées par des inciviques sud-africains et des éléments incontrôlés. Les raisons de ce débordement, a-t-il souligné, s’explique par le fait que des sud-africains qui n’ont pas d’emploi accusent des étrangers africains qui ont trouvé d’emploi en Afrique du Sud de « voler leur travail ». D’autant plus que les ressortissants africains acceptent des salaires même dérisoires alors que les nationaux exigent un certain seuil de salaire et ont leurs syndicats pour les protéger, a expliqué l’ambassadeur d’Afrique du Sud en Rdc.

Pour lui, les conditions socio-économiques sont ainsi à la base de cette situation d’attaque des ressortissants africains en Afrique du Sud. Ce ne sont donc pas des attaques xénophobes ou racistes telles que rapportent des langues aiguisées, a indiqué l’ambassadeur Mashimbye.

Ce sont des faits inacceptables, a déclaré le représentant de Zuma à Kinshasa. Il a rassuré que tous les efforts sont menés par l’Etat sud-africain pour protéger tous les ressortissants étrangers, Africains, Congolais, vivant en Afrique du Sud. Le gouvernement d’Afrique du Sud fait de tout son mieux pour protéger tous les étrangers sur le sol du pays de Mandela autant qu’il protège les Sud-africains eux-mêmes, a affirmé Ntsiki Mashimbye.

« Il est de notre devoir de protéger les ressortissants étrangers, notamment les Congolais. Toutes les dispositions sont prises par le Gouvernement et le Président Zuma. En guise d’application de ces mesures, le ministre sud-africain des Affaires étrangères a rencontré tous les chefs des missions diplomatiques qui sont en Afrique du Sud », a-t-il dit.

Il a aussi rassuré tous ceux qui veulent voyager pour l’Afrique du Sud qu’ils seraient vraiment en sécurité et ils seront protégés, peu importe cette frustration. Il a de ce fait évoqué le concept « Kibuntu » : « Nous sommes parce que vous êtes ».

L’ambassadeur Mashimbye dit être choqué comme son gouvernement, sur cette situation, étant lui-même bénéficiaire de la solidarité africaine. « De la manière la plus forte, nous condamnons le comportement barbare de nos concitoyens. Le Gouvernement de Jacob Zuma condamne avec la dernière énergie ces attaques. Le Président Zuma lui-même a condamné ces pratiques barbares… Au nom du gouvernement sud-africain et de moi-même, je présente mes excuses au peuple congolais », a déclaré l’ambassadeur Ntsiki Mashimbye tout en dénonçant la criminalité qui prévaut dans son pays.

Il a aussi appuyé son argumentaire par la marche pacifique qui a eu lieu le jeudi passé en Afrique du Sud, où plus de dix mille personnes étaient descendus dans la rue, il y avait également des Sud-africains à côté des communautés étrangères et africaines, pour protester contre ces attaques des ressortissants africains. Il a en outre rappelé que le mois de mai c’est le mois de la célébration de l’Afrique : le mois de l’unité, de cohésion et pacifique entre tous les pays africains. « Il ne faut pas que nous soyons distraits des faits qui nous éloignent de notre destin commun », a déclaré le diplomate sud-africain accrédité à Kinshasa.

Quant au bilan, l’ambassadeur sud-africain a affirmé que selon les informations en possession de son gouvernement, depuis le début de ces attaques jusqu’au jour du vendredi 17 avril dernier, l’on dénombre sept personnes qui sont mortes dont quatre de nationalité sud-africaine.

(Lepetit Baende)

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse