Sécurité: Évariste Boshab attendu à Tshikapa

par -
0 618
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Après des agitations intervenues le dimanche dernier dans la ville de Tshikapa, chef-lieu de la province du Kasaï, des voix se lèvent de partout pour appeler la population au calme. C’est dans ce sens que M. Evariste Boshab, Vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur et Sécurité, qui s’est entretenu, le même dimanche, avec les députés nationaux, sénateurs et notables de la province du Kasaï.

Selon notre source, Evariste Boshab a fait le point de la situation sur le terrain, avant d’appeler ses interlocuteurs à sensibiliser la population pour rejeter la violence sous toutes ses formes. Soulignons que sur le terrain, après les affrontements de dimanche dernier, le calme est totalement revenu et la situation est sous contrôle des forces de l’ordre. Une grande délégation des notables devait arriver à Tshikapa depuis hier, avant une descente des autorités nationales, notamment le Vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur et sécurité nationale, Evariste Boshab.

Au sortir de cette séance de travail, les députés nationaux et sénateurs ont expliqué que la province a été attaquée par un groupe des terroristes, sans oublier que nous avons une constitution. « Nous avons été ici pour condamner ces actes, envoyer un message de paix que nous sommes de cœur avec eux », a indiqué leur représentant, avant d’ajouter que les aventuriers n’ont pas de place chez nous et tout le monde qui s’hasardera, trouvera les députés nationaux et sénateurs du Kasaï sur son chemin.

« Cette milice a investit quatre communes, faisant au passage 13 morts du côté des miliciens, 14 forces de l’ordre blessés, …Plusieurs armes de guerre récupérées », a indiqué le vice-gouverneur de la province du Kasaï, M. Hubert Mbingho, qui déplore la mort gratuite des paisibles citoyens congolais. Et de rassurer que ces actes ne resteront pas impunis et l’ordre public a été établi. Voilà pourquoi il félicite les vaillantes forces de l’ordre dont le travail était de qualité.

Hubert Mbingho, vice-gouverneur de la province du Kasai contacté par plusieurs médias, a expliqué que tout est parti, il y a quelques jours, d’un conflit au sein du groupement Bayila Kasongo dans lequel deux chefs se disputaient le trône, Mbumba Mabonda et son neveu…Des jeunes drogués par le premier s’en sont pris au camp du second, sans oublier les passants et ont blessé un commandant de la Police Nationale Congolaise qui revenait d’une patrouille avec ses deux éléments. De ce conflit, l’on a appris que le Rassemblement a cherché malheureusement à tirer profit de cette situation et la présenter comme un soulèvement populaire et ce, en ayant pris le soin de droguer d’autres jeunes par une potion dont le contenu est obscurément mystique.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse