Scène libre: Wave Music II se confirme, Boosh Gun assure sa montée !

par -
0 653
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Ce qui a débuté en août 2014 sur la Place Tabu Ley (Place Commerciale), le rendez-vous Wave Music s’est tenu cette fois-ci au terrain municipal de la commune de Masina le 16 août dernier dans la soirée en présence d’un nombre important de jeunes du district de la Tshangu (district le plus vaste de la capitale).

Du côté des organisateurs, la motivation est restée la même. Donner une scène libre aux jeunes talents de la musique hip hop non connus du grand public mais qui cartonnent dans leurs communes respectives. Daniel Okita se dépense pour donner à tous ces jeunes une occasion de s’exprimer sur un podium approprié. OKIDA Event, soutenu par d’autres mécènes comme Héritier Songol ont tenu à amener ce show annuel dans ce coin de la capitale où pullulent plusieurs vrais talents en manque de décollage.

S’agissant du show proprement dit, il y avait du feu. Les jeunes rappeurs sont venus de partout. Les artistes tels que MC 50 et Boosh Gun ont cartonné sur ce terrain à moitié rempli sous une surveillance de la Police Nationale Congolaise.

L’on a noté la présence inhabituelle dans ce genre de concert de l’Inspecteur de la Police de Kinshasa, Général Célestin Kanyama qui, lui aussi, a compris que la Tshangu méritait aussi d’accueillir des grands événements culturels.

Fatima Cia, Mic Mac, LM Soldat, Boosh Gun, MC 50… avaient tous répondu à l’appel de Okida Event pour faire le show dans cet espace dédié à la jeunesse de la commune de Masina.

BooshGun, une montée assurée !

Après une petite incompréhension dans le public, une troublée vite calmée, pour relancer le show, le choix a été porté sur ce jeune rappeur de Masina Sans fil. Initiateur du label Maï-Maï Music, Boosh Gun avec un bon flot et des paroles qui laissent à désirer, a su captiver l’attention des spectateurs. Vibrants et réceptifs, les jeunes gens se sont montrés attirer par la motivation et l’énergie que dégageait ce jeune sur le podium.

Héritier Songol, a reconnu et apprécié ce que l’auteur de la chanson « Tia fouin » fait sur la scène. Pour ce mécène célèbre de la musique, Boosh Gun a suffisamment d’énergie pour tenir le public en haleine mais il doit savoir le canaliser.  Et de rappeler qu’il a un regard particulier sur lui.

Le show s’est poursuivi jusque tard dans la nuit. L’on doit signaler aussi l’accompagnement de la marque Primus à ce rendez-vous des branchés de la capitale. Le plus grand souhait est que cette marque s’ouvre visiblement sur ce genre de show puisque le public consommateur est là.

(Onassis Mutombo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse