Scandinavia broie Arc-en-ciel 73-39 hier à la 33è Coupe du Congo

par -
0 464
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

-Les journalistes s’interrogent : ‘’La Fébaco serait-elle réfractaire aux critiques ?’’

A la 33è Coupe du Congo de Basket-ball, les jours passent mais ne se ressemblent pas. Cette réalité est perceptible aussi  bien chez les dames que chez les messieurs. Battue nettement la veille par l’équipe d’INSS 78-38 au terme d’une rencontre dominée de bout en bout par les Kinoises, l’équipe de Scandinavia de Bukavu a sorti son artillerie lourde hier au stadium des Martyrs, en dominant nettement la modeste équipe d’Arc-en-ciel qui a perdu ses repères. Score du match 57-38 en faveur des Sud-kivutiennes.

Quant aux deux autres rencontres du jour, le public friand du basket-ball a vécu la déconfiture de Hatari face à DCMP de Lubumbashi 38-57. Le match de la soirée chez les messieurs, a vu l’équipe de Mazembe marcher sur l’équipe de SCTP/Matadi.

Rappelons que mardi 23/08/2016, les résultats suivants ont été enregistrés :

  1. Scandinavia-INSS (D) : 38-78
  2. Arc-en-Ciel-Hatari (D) : 54-64
  3. SCTP/Kin-Delta (M) : 84-43.

A suivre ce jeudi 25/08/2016

14h00 :  INSS-Arc-en-ciel (D) :

16h00 : B4-A1 = G1

18h00 : A4-B1 = G2

Rappel la composition de Poules chez les messieurs

Poule A : New Generation (Kinshasa), Mazembe (Katanga), Ceforbak(Kinshasa), SCTP (Mbanza-Ngungu)

Poule B : SCTP(Kinshasa), Nehema (Lubumbashi), Delta (Kinshasa), SCTP (Matadi)

*Les journalistes s’interrogent : ‘’La Fébaco serait-elle réfractaire aux critiques ?’’

La question mérite d’être posée dans la mesure où la Fédération de Basket-ball du Congo, entité organisatrice de la 33è Coupe du Congo, semble être réfractaire aux critiques pourtant constructives, qu’émet la presse  pour le bien du basket-ball en RDC.

A cet effet, rappelons aux fidèles lecteurs du Journal L’Avenir que la 33è Coupe du Congo a comme sponsor la FNB Bank, une institution bancaire. Curieusement, les journalistes sont superbement ignorés par un traitement indigne leur réservé. Tout laisse croire que le journal avait prêché dans le désert car son interpellation n’a nullement ému la Fébaco. Celle-ci comme si de rien n’était, continue superbement à réserver le même traitement aux  journalistes. Comment expliquer cet état de choses ?

D’aucuns n’ignorent que cette discipline a beaucoup souffert du manque de subsides de l’Etat. Elle qui a été le porte-drapeau du sport congolais dans les années 80. Cependant, la presse a toujours été là pour porter la discipline à bras-le-corps. Défendre à tout prix les intérêts du basket puisque la discipline ne mérite pas le sort qui est le sien aujourd’hui, eu égard à ses lettres de noblesse (NDLR : l’on a qu’à se référer à la suprématie des Léopards dames  au niveau africain en vraies conquistadors, environ une décennie durant).

A tout prendre, il y a lieu de noter que la bataille que mène la presse est énorme et délicate. Cette dernière contre vents et marées, ne cesse d’interpeller les autorités du pays, en les poussant à doter cette discipline d’infrastructures adéquates (palais de sport) et voir comment reprendre le basket-ball parmi les disciplines à subventionner par le gouvernement congolais. Pour toutes ces raisons énumérées, ignorer les journalistes comme le fait la Fébaco, c’est vraiment faire montre d’ingratitude. Dossier à suivre.

(AntoineBolia)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse