Santé sexuelle et reproductive des jeunes: Bientôt un hymne sur les réseaux sociaux et chaines de télévisions

par -
0 169

Le Programme  National  de la santé  l’adolescent organise avec l’appui de l’Université Américaine Johns Hopkins le concours dénommé «  Mongongo ya Bilenge », entendez par là «   la voix des jeunes ». Ce concours prévu du 06 mars au 29 avril vise à répondre aux   besoins d’information sur la santé sexuelle et reproductive auprès des jeunes qui sera considéré comme Hymne des adolescents et jeunes. Selon le directeur du programme, Fidèle Mbadu, cette chanson recherchée doit partager les désirs des jeunes à réussir  leur  vie en terme professionnel et personnel.

Les jeunes concernés, c’est-à-dire de Kinshasa et Kongo Central,   seront encouragés à raconter leurs histoires vécues pour faire comprendre combien il est difficile    de faire la vie aujourd’hui. Des questions comme : comment avoir un amour dans sa vie et continuer à étudier ?  Comment espérer se marier si on n’a pas de travail  et comment éviter les grossesses jusqu’au moment où on est en mesure de s’en occuper comme il le faut ?  Le directeur du PNSA  a insisté que cette chanson soit réellement une réponse aux problèmes des jeunes.

Pour ce faire, «  les jeunes de 18 à 24 ans  doivent chanter et envoyer leurs prestations par wathsapp avant le 29 mars 2017 au 0827778015 pour ceux de Kinshasa et 0824257026 pour ceux du Kongo Central », a précisé le Conseiller Résident du Center Of Communication Programs/RDC de l’Université Johns Hopkins.

Christophe Alimasi a souligné que ces différentes  chansons seront analysées par le jury composé par les grandes stars de la musique congolaises. On peut citer Alfred Nzimbi, arrangeur et compositeur; Pascal Phoba, le parolier ; Zola Tempo, producteur et PBB, réalisateur Vidéo.

A ces stars, il faut ajouter le musicien Féré Gola qui chantera un tube avec le meilleur au studio dans le but de le lancer sur les réseaux sociaux, les chaines locales et Trace Tv. Notons que l’heureux gagnant sera désigné le 29 avril  au studio Maman Angebi  devant public et Jury.

(Clarisse Ekoko Kapalay)

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse