Sanctions ciblées: Barnabé Kikaya chargé de convaincre à Washington

par -
0 1225
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Alors qu’ il fait partie de la délégation officielle qui accompagne Joseph Kabila à New-York pour la traditionnelle assemblée générale de l’ ONU dont les travaux s’ ouvrent le mardi prochain, Barnabé Kikaya, conseiller diplomatique du chef de l’État congolais s’ est vu confier  une autre mission, convaincre Washington  à renoncer aux résolutions des sanctions ciblées en chantier à la chambre des représentants  contre certains dirigeants congolais.

«Je suis dans une mission de plaidoyer parce qu’il y a deux résolutions qui étaient en cours à la Chambre pour imposer des sanctions aux officiels congolais », a-t-il confié  à l’agence Reuters.

Fin négociateur, l’ ambassadeur Kikaya reste convaincu que sanctionner les autorités congolaises n’ est pas la solution idoine qu’ il faut pour résoudre la crise en RDC.

Mission difficile mais pas impossible. Kikaya devra rassurer   la chambre des représentants sur l’ intention réelle de Joseph Kabila de ne pas violer la constitution pour  se cramponner au pouvoir.

La Constitution  « signifie beaucoup pour lui [Joseph Kabila] et elle ne sera pas violée », apaise le diplomate qui rejette en bloc   les accusations d’un retard du processus électoral « délibérément conçu ».

Cette démarche intervient dans le contexte où la ceni a saisi samedi la cour constitutionnelle pour solliciter un report du scrutin présidentiel.

>>>Lire aussi: Report des élections:La Ceni saisit la cour constitutionnelle

Mais d’ après les sources de www.groupelavenir.org, les délégués au dialogue se seraient mis d’ accord pour la tenue des élections le 28 novembre 2018.

Jean Pierre Kayembe

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse