Samedi dernier au centre culturel japonais

par -
0 541
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

L’éducation de la jeunesse congolaise au menu

Dans le cadre du renforcement de la coopération entre la République démocratique du Congo et l’Empire du Japon, le centre culturel japonais a organisé le samedi 22 août dernier, une conférence scientifique sur le thème « parallélisme entre l’éducation en RDC et de l’empire du Japon » à l’Institut Supérieur Pédagogique de la Gombe (ISP/Gombe).

L’éducation occupe une place importante dans la vie d’un homme. Ainsi, soucieux de faire avancer les choses et de partager les  expériences relatives de part et d’autre, cet échange a mis un point sur l’apport de la femme et de la jeunesse dans le développement de la RD Congo.

Comme orateurs, il y avait les professeurs Hasebe Yoko de l’Université Keio au Japon, Blanchine Manzanga, Micheline Manzanga de l’UPC,  M. Mamoru Urata et Mlle Yasuha Ohta, étudiante à Keio. En rapport avec l’ordre du jour, des avis et expériences des uns et des autres, dont le but était de partager des expériences et le renforcement la coopération entre les deux pays.

Education au Japon

L’éducation est une partie de la culture japonaise. Les enseignants sont bien payés au Japon et sont considérés avec beaucoup de respect. Le gouvernement japonais est d’un grand secours en matière de dépenses d’éducation et les parents japonais font tout leur possible pour que leurs enfants aient accès à la meilleure éducation possible.

Le système éducatif au Japon est caractérisé par une sélection importante des élèves avec des concours et la cohabitation, de système publics et privés. Il est géré par le Ministre japonais de l’éducation, de la culture, des sports, des sciences et de la technologie tout en ayant une organisation très décentralisée puisque les collectivités locales assurent la gestion matérielle, humaine (effectifs, inscriptions, services aux élèves et aux professeurs et pédagogique).

Le Japon était connu une fois pour les programmes d’études sauvagement rigides qui poussaient les étudiants au-delà de leurs limites. Cependant, récemment le gouvernement japonais a commencé à dévier de ce système, en plaçant l’accent sur la créativité, internationalisme et esprit critique dans les écoles. Le gouvernement régule encore tous les programmes d’études à chaque niveau du système.

Parallélisme en la RDC et l’Empire du Japon

L’éducation est synonyme avec la compétition au Japon, surtout aux niveaux supérieurs. Les étudiants ressentent une pression intense pour entrer dans les meilleures universités.

« Elle est vraiment outillée c’est-à-dire, les enseignements sont dispensés par les professeurs à travers les nouvelles technologies. Par des projections et séminaires. Contrairement en RDC où le système éducatif est encore loin du moderne. Les Japonais veulent apprendre du Congo et aussi apporter son aide dans l’amélioration de l’éducation », a expliqué Andreas Mususa, professeur au centre culturel japonais.

Certes, cet échange dans la coopération entre la RD Congo et l’Empire du Japon, va toutefois permettre l’amélioration et le développement du système éducatif en stimulant à chaque jeune  congolais le goût et le désir d’être compétitif pour devenir meilleur. Car dit-on,  les jeunes constituent  l’avenir de demain.

(Clémence Kilondo/Stagiaire)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse