Samedi à Matete: Des détenus au parquet se sont évadés

par -
0 866
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Les habitants de la commune de Matete ont été pris de frayeur, samedi matin, en apprenant qu’une évasion collective avait eu lieu dans la nuit du vendredi au samedi, dans la cellule du parquet. La curiosité a été d’autant plus grande que ledit parquet avoisine le marché municipal. L’avant-midi du samedi est un temps consacré d’ordinaire aux travaux de salubrité publique, avant d’ouvrir les boutiques. Suite à la nouvelle de l’évasion et à son double aspect spectaculaire et effroyable, les abords du parquet a connu une affluence de curieux. La population, pour la satisfaction visuelle, regardait défiler les différents responsables locaux, sans enquérir d’eux quelques explications. « Pour raison d’enquête, les autorités sont tenues au réserve », répétait-on. Les curieux ont rapporté que deux corps d’inconnus allongés au sol, faisaient croire que des victimes (sic) auraient subi un sursaut des gardiens médusés. Selon la version courante, ladite cellule qui est un cave, aurait cédé à l’épreuve du temps, à l’usure.

Quid de la dégradation des infrastructures à Matete

Une source locale a précisé que les infrastructures abritant les services judiciaires dans  la commune de Matete remontent en 1955, l’année de la construction de cette entité par l’administration coloniale. En soixante (60) ans, les infrastructures se sont amollies  et nécessitent réhabilitation. Les  pillages de 1991 ont laissé des traces sur les infrastructures publiques à Matete. Pour l’histoire, en effet, les locaux abritant les services judiciaires avaient été incendiés. Depuis, ces locaux sont occupés partiellement. Comme on le comprend, les efforts d’humaniser les conditions carcérales se juxtaposent à la nécessité de redorer les locaux des services judiciaires à Matete.  En attendant, la lumière publique, en dépit de son caractère vitale, n’est pas familière aux abords du lieu où est survenu l’irréparable samedi dernier.

Dorénavant, la situation sécuritaire devient préoccupante dans cette entité voisine à Kisenso. La population déjà alertée par l’insécurité alimentaire entretenue notamment par des tenanciers de chambres froides, passera sans doute un temps de traumatisme, en comptant avec la compagnie néfaste des évadés du samedi dernier. Et tout cela, dans un contexte où les nuits éclairées et les nuits sombres s’alternent, au gré de la fourniture déficiente de l’énergie électrique.

(Payne)  

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse