Samedi 1er avril 2017 à Kasa-Ngulu: L’ANTPC a fêté avec faste la journée mondiale du théâtre

par -
0 337
Masumu Debrindet, le président national de l’ANTPC/Ph.tiers
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le site touristique « Bingos » situé à Kasa-Ngulu, le long de la rivière Lukaya, dans la Province du Kongo Central a servi, le samedi 1er avril 2017, de cadre choisi par l’Association Nationale de Théâtre Populaire et cinéma « ANTPC » pour fêter la journée mondiale du théâtre.

Conduite par le président de l’ANTPC, l’Artiste-comédien Ndungi Mambimbi connu sous son nom de scène de Masumu Debrindet,  la délégation était composée des artistes comédiens de plusieurs groupes notamment de : « Simba » d’Elombe Sukali, « Papa Koba », « Théâtre Plus » de Masumu, « Ewawa », « Papa Makaya », « Saï-
Saï » de Fiston, « Alitony » » d’Ali, « Sans Souci » de feu Matondo Mateya, « Afric’art » de Bodo, etc …

Initialement prévue pour le 27 mars décrétée, «journée
mondiale de théâtre
», ce programme a été reporté pour des raisons
d’ordre organisationnel car devant être célébrée en dehors
de la ville de Kinshasa. Ont également pris part à cette célébration, les artistes-comédiens du Kongo-Central venus expressément de certains coins de cette province, notamment de: Kasa-Ngulu, Kisantu, Mbanza Ngungu et Kwilu-Ngongo.

Prenant la parole pour la  circonstance, le président Masumu Debrindet a commencé par remercier les autorités administratives de Kasa-Ngulu pour leur présence à cette manifestation. Il a ensuite félicité et encouragé tous les artistes comédiens présents à cette cérémonie qui a prouvé, une fois encore que l’ANTPC demeure à ce jour, la corporation culturelle la plus active sur terrain et capable de
mobiliser ses membres chaque fois que les circonstances l’exigent.

Il a aussi rappelé le rôle d’éducateur et de conscientiseur du
peuple que doit jouer le théâtre populaire dans un pays en voie de
développement comme le nôtre. Toute production doit avoir comme objectif, la conduire de la population vers le bien, le vrai et le beau pour un développement intégral de notre Pays. Pour ce faire, il faut éviter de présenter des spectacles avilissants, abrutissants voire scandalisant, a-t-il insisté. Ne peut embrasser la carrière des comédiens que celui qui a un idéal, qui connait sa part de responsabilité dans le processus d’avancement de notre Pays vers le progrès; ce, quelques soient les difficultés et autres embuches qu’on peut rencontrer tout au long de sa carrière.

Il a, pour cela, donné son propre exemple d’assiduité dans le théâtre depuis 1967 jusqu’à ce jour car le 15 Mai 2017 prochain, il totalisera son Jubilé d’or de 50ans de pratique théâtrale; ce, nonobstant de nombreuses privations et autres situations de précarité connues.

Intervenant à son tour, le secrétaire Général-adjoint, l’artiste Rock Bodo a, quant à lui, insisté sur l’éthique et la déontologie devant caractériser l’artiste comédien dans ce qu’il est et dans ce qu’il fait. Il doit être modèle en évitant des paroles et des tenus frisant la délinquance. « Nous devons savoir que nos gestes et faits sont suivis de ps par le public », a-t-il pilonné.

Après ces deux exposés forts applaudis et suivis avec
intérêts, l’assistance a été conviée à quelques numéros d’humours
présentés par les comédiens de Kinshasa et ceux du Kongo Central.

Le président de l’Association Culturelle, « APIK » de Kasa-Ngulu n’a pas manqué d’éloges envers le président Masumu Debrindet pour la réussite de cette manifestation qui a réuni les praticiens de l’art
dramatique de deux provinces.

Malgré l’arrivée de la dame pluie, la cérémonie avait déjà
connu une ambiance de convivialité. C’est vers 18h que la délégation
venue de Kinshasa a dit au revoir  au site touristique « Bingos » très ravi d’avoir accompli une véritable mission de sensibilisation.

 

( Kingunza Kikim Afri)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse