Saga d’audiences à la Vice-primature de l’Intérieur

par -
0 718
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Evariste Boshab pas prêt à libérer les dossiers des enfants adoptés

La première audience a lieu dans les avant-midis, lorsque le cortège de l’Assistante du Secrétaire au bureau des Affaires consulaires  foule le cabinet du Vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur et Sécurité nationale. Au menu des échanges, l’adoption des enfants congolais par les familles américaines. Conduite par Michele Thoren Bond, la délégation américaine est venue s’enquérir auprès d’Evariste Boshab sur les dossiers d’adoption d’enfants suspendus par la Rd Congo depuis un temps. Après un moment d’échanges, la délégation américaine est sortie très optimiste.  Sinon, aucune date pour le départ des premiers enfants n’a été annoncée, mais Washington reste convaincu quant au départ des enfants au pays de l’oncle Sam. Il faut dire que la suspension des dossiers des enfants adoptés par la Rd Congo est consécutive aux nombreux abus constatés dans le traitement des dossiers.

Evariste Boshab honore les sportifs de la Police nationale congolaise

Après cet échange avec la délégation américaine, le Vice-Premier ministre, ministre en charge de la territoriale, a reçu la grande délégation des sportifs de la PNC, venue lui remettre les trois coupes glanées à Windhoek, en Namibie, dans le cadre des jeux des pays de la SADC.

Disons que les sportifs de la Police nationale congolaise ont ramené plusieurs médailles à la 9ièmeédition du Championnat de la SAPCO. Cette structure de la Coopération de la SADC pour lutter contre la criminalité transfrontalière a organisé ce championnat qui a vu la Rd Congo glaner plusieurs médailles d’Or et trois trophées dans les disciplines telles que Volley ball féminin et masculin, Football féminin. Dans cette dernière discipline, les policières footballeuses ont été sacrées championnes, et les volleyeurs (masculins et féminins) ont apporté des médailles en Or. Médailles au cou, Evariste Boshab qui a félicité les compétiteurs, parce qu’ils sont allés défendre les couleurs de la République ce, dont il est fier, Evariste Boshab les a encouragés, tout en promettant l’implication du Gouvernement de permettre aux sportifs de la PNC de ramener encore des médailles dans les futures compétitions.

« Je vous félicite très sincèrement. Vous félicitez parce que vous avez porté très haut l’étendard de notre pays. Vous avez fait la fierté de la République et je tiens à féliciter, à remercier chacun de vous individuellement. Ma fierté s’explique aussi parce que je me rends compte que nos hommes aussi bien que les dames qui font partie de ce corps d’élite qu’est la Police sont en très bonne santé, car vous l’avez démontré et les athlètes ainsi que les autres sportifs vous l’avez démontré que vous êtes en parfaite santé, voilà pourquoi je suis fier de vous », a-t-il dit.

Les 26 présidents des Assemblées provinciales chez Evariste Boshab

Pour boucler la boucle à ce chapitre d’audiences, c’est vers la soirée que le Vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur et sécurité nationale a échangé dans une séance de travail avec les présidents des Assemblées provinciales nouvellement choisis. Tous sont des doyens d’âge pour les nouvelles Assemblées provinciales. Au sortir de cette séance de travail, Gabriel Kyungu wa Kumwanza, ancien président de l’Assemblée provinciale du Katanga, actuellement de la province de Haut Lomami s’est exprimé à nos fins limiers. « Toutes les Assemblées provinciales, les organes délibérants ont maintenant de nouveaux bureaux qu’on appellent bureaux provisoires. Le Vice-Premier ministre a dit, pour éviter la cacophonie, pour éviter du désordre et le malentendu, il fallait faire appel à tous les présidents choisis de part leur âge, bien sûr ils sont doyens enfin que nous puissions avoir la même lecture et le même entendement des textes. Voilà pourquoi nous sommes là, et nous serons probablement dans un séminaire pour essayer d’harmoniser tous les textes pour  être édifiés »,  a-t-il dit.

Quand la question liée aux anciens bureaux, « Baba » a dit que la formule est claire, il y a eu le choix des doyens aux bureaux, puis viendra les opérations de validation de mandat, puis l’élaboration des règlements intérieurs qui doit être conforme à la Constitution, puis soumis à l’autorité judiciaire, c’est-à-dire à la Cour constitutionnelle pour avis conforme à la loi mère. « On ne peut pas se permettre de mettre un bureau définitif à ce stade, ni un président définitif. C’est illégal, anarchique, avant de faire passer en revue les textes légaux », a dit l’ancien président de l’Assemblée provinciale du Katanga. Quant à sa supposée opposition au démembrement de la province du Katanga, Gabriel Kyungu wa Kumwanza a dit qu’il s’est plié à la volonté de la Constitution.

Pius Romain Rolland

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse