Rutshuru : Le Japon en appui aux ex-enfants soldats

par -
0 360
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Dans un communiqué de presse parvenu à l’Avenir, il nous revient que Mme Eriko Asakura, Premier Secrétaire à l’Ambassade du Japon en République démocratique du Congo, a pris part, le mardi 25 avril dernier, à la cérémonie de Remise Officielle des Infrastructures Construites et Réhabilitées par le « Projet Conjoint pour la Réintégration Communautaire des Ex-enfants soldats dans le territoire de Rutshuru, au Nord-Kivu ». C’était en présence des autorités congolaises, des ONG locales et de certains membres des Nations Unies.

Ce projet, signé en octobre 2015, pour un montant total de 4 millions de dollars américains, a été mis en place par divers partenaires, entre autres, le PNUD, l’UNICEF, le PAM, ONU FEMMES, l’Institut National de Préparation Professionnelle (INPP), le Bureau du Représentant Personnel du Chef de l’État chargé de la Lutte Contre les Violences Sexuelles et le Recrutement des Enfants, ainsi que les ONG locales.

L’impact dudit projet

Dans son mot de circonstance, Eriko Asakura a d’abord fait remarquer que ce projet s’inscrit dans la logique de la consolidation de la paix en tant que l’un des piliers de la Coopération japonais, ainsi que le Développement Économique et l’Amélioration des Services Sociaux de base pour la République démocratique du Congo. Elle a également indiqué qu’il a permis aux différents partenaires de construire quatre infrastructures sociales, permettant ainsi aux bénéficiaires d’obtenir des emplois temporaires et des appuis pour les activités génératrices de revenus.

Plus concrètement, ce projet a permis à 627 Ex-enfants soldats d’apprécier la formation à l’emploi, à environ 13.000 enfants de bénéficier d’une alimentation scolaire et aux  communautés touchées par les violences sexuelles de pouvoir s’exprimer à travers des émissions de radio à des fins d’activités éducatives.

Un apport considérable

En rappelant que le Japon attachait une grande importance à la réhabilitation d’infrastructures, à la formation à l’emploi et au soutien aux victimes de violences sexuelles, Mme le Premier Secrétaire à l’Ambassade du Japon en République démocratique du Congo a signalé que son  Gouvernement financerait le PNUD, pour cette année 2017, d’un montant d’un million de dollars américains. Ce, dans le cadre du Projet de la Consolidation Sociale au Sud-Kivu.

Et parallèlement à ce projet, le projet de « Renforcement de la Stabilisation à l’Est de la RDC à travers un Projet Conjoint des Nations Unies », pour un montant de 2.700.000 dollars américains, est toujours en cours pour compléter et maximiser les résultats.

Pour terminer, Mme Eriko Asakura a émis le souhait de voir tous ces projets connaître un grand succès eux aussi. Elle a en outre a invité tous les acteurs concernés par lesdits projets à bien collaborer, les uns avec les autres, pour l’avenir de la République démocratique du Congo.

 

(Emmanuel Badibanga)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse