Royaume du Maroc: Bientôt le lancement du satellite Mohammed VI-B

par -
0 1405
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le Royaume du Maroc  lancera le satellite Mohammed VI-B, le mercredi 21 novembre 2018 à  02h42min31s, heure de Rabat, à Kourou en Guyane française.  C’est un satellite d’observation de la Terre qui a été développé par le consortium Thales Alenia Space dans le cadre du programme spatial décidé par Sa Majesté le Roi et qui sera mis en orbite par la fusée Vega, depuis le Centre Spatial Guyanais.

Il s’agit du deuxième satellite du programme Mohammed VI–A&B, (le satellite Mohammed VI-A ayant été lancé par Arianespace le 07 novembre 2017 à bord du lanceur léger Vega), qui complétera la constellation Mohammed VI. Le Maroc, grâce à la Vision éclairée du Roi Mohammed VI, étant le 1er pays d’Afrique à détenir une constellation   de satellites d’observation de la terre à très haute résolution.

Les deux satellites Mohammed VI–A&B seront complémentaires et permettront d’assurer une couverture plus rapide des zones d’intérêt. Il sera géré, au même titre que  le satellite Mohammed VI-A, par des ingénieurs et techniciens marocains, ayant bénéficié de longues formations spécialisées, aussi bien au Maroc  qu’à l’étranger.

Mohammed VI B  a été conçu par le consortium Franco-Italien Thales Alenia Space en tant que mandataire et les Français Airbus Defence & Space.  Il servira aux activités cartographiques et cadastrales, à l’aménagement du territoire, au suivi des activités agricoles, à la prévention et à la gestion des catastrophes naturelles, au suivi des évolutions environnementales et de la désertification ainsi qu’à la surveillance des frontières et du littoral.

Soulignons que  dans les domaines de Cadastre et cartographie, le satellite Mohammed VI-B permettra  la cartographie topographique de l’ensemble du territoire du Royaume et sa mise à jour périodique, les travaux cadastraux, notamment les bornages et enquêtes parcellaires, etc. Dans le secteur d’agriculture, cet outil spatial facilitera le recensement des terres agricoles par la cartographie thématique, l’évaluation de la fertilité des sols, le diagnostic de l’état des cultures afin  d’améliorer et d’optimiser le rendement des agriculteurs, la cartographie des zones irriguées, le suivi des campagnes agricoles, etc.

Concernant les ressources hydriques, ce satellite assurera l’identification des eaux de surface et la cartographie des zones humides, le suivi de l’état d’érosion des plages et la quantification des volumes en eau dans les lacs et les barrages, etc. s’agissant du Bâtiment et Travaux Publics (BTP) et Transport, il permettra l’inspection des ouvrages d’art et des ouvrages linéaires, le suivi d’avancement de chantiers, la localisation et l’optimisation des voies de transport, etc. Dans le domaine de la foresterie, le satellite établira la cartographie des essences forestières et la mise à jour de l’inventaire forestier ainsi que la cartographie des zones forestières brûlées, etc.

Au niveau des mines et de la géologie, il facilitera la cartographie géologique des gisements miniers et l’évaluation de leur étendue, l’analyse des structures géologiques,  sans oublier la prospection minière, etc. Dans les réseaux de communications, il permettra la mise en place de fonds cartographiques actualisés pour la visualisation des réseaux routiers et ferroviaires, etc. Quant au suivi des grands projets, le satellite établira la cartographie des grands projets et le suivi de l’état d’avancement de leur réalisation (centrales solaires, parcs éoliens, barrages et autres projets d’infrastructure), etc. En urbanisme et aménagement du territoire, il aidera au suivi de l’évolution des zones urbaines et périurbaines, au contrôle de l’habitat insalubre, à l’établissement des plans d’aménagement, à la cartographie de l’occupation du sol et le suivi de la désertification, etc.

S’agissant de l’océanographie et les zones côtières, il aide à l’exploitation, à l’aménagement et à la gestion intégrée des espaces océanographiques, du littoral et des zones côtières, il aide aussi à l’élaboration de schémas directeurs et de plans d’aménagement côtiers, etc. Au niveau des catastrophes naturelles, il assurera  l’assistance en cas de catastrophe naturelle, la cartographie des zones sinistrées, des inondations, des incendies, des séismes, lutte antiacridienne, etc. Concernant la surveillance des frontières et du littoral, le satellite Mohammed VI-B permettra l’aménagement du littoral, l’analyse de l’évolution d’occupation des sols, l’impact des ports sur leur environnement et les flux migratoires illégaux…

JMNK

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse