Roger Lumbala: L’an 1 de Papa Wemba « aucune manifestation officielle (…), je ne dirais pas que c’est une honte »

par -
0 311
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Roger Lumbala a visité les locaux du Journal L’Avenir tard dans la nuit du 23 avril après une intervention à la télé RTGA World.  Se considérant comme l’héritier politique d’Etienne Tshisekedi, cet ancien patron de la chaine de radio-télé RLTV après une interview en matière politique a répondu aux questions du desk culture sur l’an 1 de la disparition de Papa Wemba

Que retenez-vous de  Papa Wemba ?

Papa Wemba, je garde de très bons souvenirs de lui. Quand nous étions à l’Université de Kisangani, nous avions un orchestre « El Dorado Frakata »,  alors j’interprétais ses chansons. Notre relation était  fusionnelle sur le plan artistique et culturel. Non seulement qu’il est originaire du Kasaï comme moi, mais à travers sa musique, il m’a enseigné beaucoup de choses. Il a chanté en lingala, en kikongo, en tshiluba, en tetela, en swahili. C’était un  véritable nationaliste. Je garde de très bons souvenirs de lui.

Le Congo n’a rien organisé d’officiel sur l’an 1. Cela vous a-t-il choqué ?

Moi, le député Neron Mbungu et Maman Amazone, nous étions parti au cimetière, et il n’y avait que deux politiciens. Mais nous avons représenté les autres qui étaient occupés. Pourtant quand son corps a été rapatrié, nous avons vu tout le monde défiler. L’indifférence affichée à l’occasion de l’an 1, ce n’est pas bien.  Papa Wemba mérite de vraies considérations des Congolais, il doit être honoré par un mausolée. Cela ne coûte pas grand-chose. C’est simplement de la volonté politique. Je fais appel au Gouverneur Kimbuta qui d’ailleurs, est un ami des musiciens. En effet, j’implore l’autorité urbaine de bien vouloir poser ce geste, lui construire un mausolée. Les Ivoiriens, pour leur part, ont organisé une très grande manifestation et invité même l’orchestre Viva La Musica ainsi que les enfants du défunt. En RDC, il n’y a eu aucune manifestation. D’ailleurs, C’est la veuve elle-même qui, avec le peu de moyens qu’elle a, organise une manifestation pour son mari. Je ne dirais pas que cela est une honte ; mais une imprudence politique. Nous devons éviter ce genre d’imprudence.  Papa Wemba ne mérite pas cela.

Et si vous vous retrouvez par hasard Ministre de la culture et  des arts, par où allez-vous commencer ?

Je me battrais pour que Papa Wemba ait son mausolée. Papa Wemba doit avoir un monument.  J’ai beaucoup aimé Emeneya. Chacun de nous a ses idoles. J’ai aimé Papa Wemba et Emeneya. Il y a d’autres politiques qui ont admiré Marie Misamu, Ndombe, Tabu Ley… nos grands artistes doivent avoir des monuments partout.

Pensez-vous que ce qui arrive aujourd’hui est la somme d’un manque de politique culturelle en RDC ?

Bon, je ne suis pas Ministre de la culture. Mais je pense que vous  avez en quelque sorte raison. Là, j’ai appris que Kokodioko (Ndlr : grand comédien de la troupe du ‘’Théâtre de chez nous’’ sur la télévision nationale), qui est un artiste, a piqué une crise de schizophrénie. On l’a retrouvé à moitié habillé dans une rue de N’Djili. C’est dans cet état de dépréciation mentale que cet artiste a été un spectacle pour des badauds de N’Djili qui lui jetaient des pierres. C’est un autre artiste qui, le reconnaissant, l’a tiré d’embarras après avoir dispersé les enfants. Il l’a amené au CNPP. Par ailleurs, j’ai vu NDAYE Mulamba surnommé alors MUTUMBULA, le recordman, héros national depuis 1974 personne ne l’a égalé en termes de but en coupe d’Afrique, neuf (9) buts marqués en une édition, mais il était malade à l’hôpital, sans aucune assistance ni considération.  C’est pourquoi Roger Lumbala se bat toujours pour honorer les hommes d’exception du pays.

 

(Onassis Mutombo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse