Risques de catastrophes naturelles et protection des populations

par -
0 1706
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Lancement ce jeudi du projet d’appui au renforcement des capacités pour la réduction des risques naturels en RDC

Pour mieux gérer les risques de catastrophes naturelles et la protection des populations en République démocratique du Congo, le ministère de l’Intérieur et Sécurité et Mme Priya Gajraj, directeur pays du Programme des Nations-Unies pour le développement (PNUD) lancent officiellement ce jeudi 21 mai, le projet d’appui au renforcement des capacités pour la réduction des risques naturels en RDC. C’était au cours de la conférence de presse hebdomadaire des Nations Unies de chaque mercredi.

Le renforcement des capacités pour la réduction des risques naturels en RDC est un projet qui a pour objectifs : d’intégrer la gestion de ces risques dans la stratégie de développement humain durable, d’établir une cartographie des risques dans le Sud-Kivu, réactiver la plateforme nationale visant à mieux gérer ces risques et à protéger les populations civiles.

Les catastrophes naturelles sont au cœur des priorités des Etats et du PNUD, qu’il s’agisse de tremblements de terre, d’inondations, d’ouragans, de typhons, de cyclones, de sécheresses. Ces cataclysmes sont parfois prévisibles. Mais, dans les pays les plus pauvres, ils surviennent brusquement et brutalement.

Ainsi, ils dévastent des communautés et des régions entières, laissant les populations les plus fragiles dans un dénuement total. C’est durant les vingt dernières années, à travers le monde que 4,4 millions de personnes ont été affectées par les catastrophes qui ont coûté la vie à 1,3 millions de personnes et occasionné environ 3.000 milliards de dollars de pertes économiques.

La RD Congo n’y échappe pas malheureusement. C’est ce qui crée les éruptions volcaniques, le glissement de terrain et les inondations.

Par ailleurs, à l’occasion de la troisième conférence mondiale sur la réduction des risques naturels tenus à Sendai au Japon en fin mars dernier, les preuves ont été données démontrant qu’il y a un lien entre la réduction des risques de catastrophes naturelles et le développement humain durable. Cependant, il revient donc aux autorités d’intégrer cette gestion des risques, de façon multisectorielle et transversale, dans leur stratégie de développement durable.

Depuis l’année 2005, le Programme des Nations Unies pour le développement au niveau mondial a dépensé près de 2 milliards de dollars en appui aux efforts nationaux et locaux. La réduction des risques de catastrophe et le relèvement communautaire sont des éléments clés du plan stratégique du PNUD pour le cycle 2014-2017.

En lançant officiellement le projet conjoint d’appui au renforcement des capacités dans le domaine de réduction des risques naturels en République démocratique du Congo, le Gouvernement et le Programme des Nations Unies pour le développement, veulent mieux gérer les risques de catastrophes naturelles et la protection des populations.

Cette opération consistera à réactiver la plateforme nationale de réduction des risques naturels et le transfert de compétences techniques, humaines et financières garantes d’un bon fonctionnement pérenne. Elle consistera ensuite de mieux protéger les populations civiles, dresser une cartographie des risques d’inondation et de glissement de terrain dans la province du Sud-Kivu. La collecte et la gestion des données, la cartographie des risques ainsi que l’équipement, la formation et le partage des informations seront traités notamment avec des acteurs impliqués dans la prévention et la préparation aux catastrophes naturelles.

(Clémence Kilondo/Stagiaire)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse