Revue de la performance du portefeuille de la Banque mondiale: Henri Yav attend des agences d’exécution des résultats concrets

par -
0 374
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

M.Henri Yav Mulang, ministre des Finances et Gouverneur pays de la Rd Congo près la Banque mondiale, a clôturé la revue de performance du portefeuille de cette Institution de Bretton Woods pour l’année 2017 en cours. C’était le vendredi dernier, en présence de quelques membres du Gouvernement, du n°1 de la Banque mondiale en Rdc, des coordonateurs des projets et des bénéficiaires. Rappelons que cette revue a été placée sous le thème : « Mise en œuvre des projets financés par la Banque mondiale face aux défis de la crise économique en cours ». Et ce, dans l’objectif de permettre de faire véritablement le bilan de la mise en œuvre des projets et de contribuer ainsi à l’amélioration de la performance des projets et par là, aux objectifs de développement et d’amélioration des conditions de vie des populations.

Premier à prendre la parole, M. Ahmadou Moustapha Ndiaye, Directeur des Opérations de la Banque mondiale pour la Rd Congo, qui a souligné que le solde non décaissé des projets peut toujours aider le pays à subvenir aux objectifs de développement au bénéfice des populations et pour le développement durable. C’est ici qu’il a émis le vœu pour l’adoption des mesures pour se rassurer que les recommandations sont mises en œuvre.

Il a toutefois retenu deux types de recommandations : l’amélioration du portefeuille actuel avec des mesures concrètes et les nouvelles pistes d’orientation (emplois des jeunes, enseignement supérieur, etc.) qui doivent être pris en compte dans le nouveau cadre de développement pays. Il a reconnu que le suivi des projets est réellement en place au niveau du Gouvernement, avant de le remercier de la collaboration sans laquelle il n’y aurait pas de revue.

Pour lui, cette revue a été différente de celle de 2016, dans le sens qu’elle s’est passée dans deux jours avec la constitution des commissions. Il a terminé par réitérer la volonté de la Banque mondiale à travailler avec le Gouvernement dans la mise en œuvre des recommandations, en dépit des défis en décaissement qui demeurent.

Le ministre des Finances, Henri Yav a, dans son mot de clôture expliqué qu’après l’ouverture des travaux de la 7ème revue, nous voici à la clôture, avant de remercier les parties prenantes.  « La Banque mondiale a réaffirmé son engagement d’accompagner la Rd Congo, le Gouvernement a rappelé ses priorités et attentes », dit-il, avant de dire que les deux parties ont réaffirmé leur engagement de sauvegarder le niveau des interventions et d’écarter les écueils à la mise en œuvre des projets.

Et ce, parce qua la mise en œuvre du plan d’action aidera à atteindre cet objectif. Et les projets financés par la Banque mondiale sont sous tutelle de leurs ministères. « Aux agences d’exécution, j’attends des résultats concrets. A la cellule de suivi, de veiller à la mise en œuvre des recommandations, mais aussi des procédures de gestion de la Banque mondiale », martèle-t-il.

50 millions de dollars Us

Bien avant la clôture de cette 7ème revue, le Gouvernement congolais, représenté par le ministre des Finances et le Directions des Opérations de la Banque mondiale ont signé l’accord de financement additionnel au profit de PROFIT Congo, d’un montant de 50 millions de dollars Us. Ce montant vise entre autres à renforcer le système fiscal congolais, le cadre du processus budgétaire, opérationnaliser la réforme de la comptabilité publique, contribuer à la décentralisation financière, etc. Ce programme se clôturera au 31 décembre 2021 et sera mis en œuvre par le Comité d’orientation des finances publiques.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse