Revue à mi-parcours du programme de coopération RDC-UNICEF

par -
0 721
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Pascal Villeneuve évoque l’importance du dialogue entre différentes parties concernées

Le représentant du Bureau du Fonds des Nations unies pour l’Enfance (Unicef) en République démocratique du Congo a évoqué l’importance du dialogue entre les différentes parties concernées dans le programme de coopération entre son agence et la Rdc.

A l’issue de deux travaux de la revue à mi-parcours du Programme de coopération entre la Rdc et l’Unicef, tenus à l’Hôtel du Fleuve, Pascal Villeneuve s’est dit satisfait du déroulement des travaux et qu’il éprouve à cet effet, plusieurs sentiments. D’une part, dit-il, un grand sentiment de satisfaction pour tout ce qui a été réalisé au cours des trois dernières années, mais aussi une conscience aigüe que ces acquis restent fragiles, qu’ils doivent être consolidés et étendus, et que dans certains domaines tout ou presque reste à faire.

« L’un des principaux enseignements concerne l’importance du dialogue entre les parties concernées afin de trouver des solutions efficaces et pérennes aux situations complexes auxquelles font face les enfants en République démocratique du Congo. Quelle meilleure illustration de l’importance des partenariats que celui de l’éradication de la poliomyélite en Rdc. Après de nombreuses années d’efforts, l’Oms vient de certifier que la Rdc est maintenant libérée de la poliomyélite. Ce résultat remarquable est à mettre au tribut de cette alliance unique, entre services de l’Etat, communautés locales et leurs milliers de bénévoles, les agences de coopération technique telles que l’Oms, le Cdc et l’Unicef, mais aussi les bailleurs de fonds public et privés, au premier desquels se situent le Rotary International et la Fondation Bill et Melinda Gates », a indiqué le représentant du Fonds des Nations unies pour l’Enfance en Rdc, au côté du secrétaire général à la Coopération internationale.

Pascal Villeneuve a fait savoir que dans tous les domaines où l’Unicef intervient, des partenariats sont en cours, impliquant souvent de nombreux acteurs étatiques, paraétatiques et privés. Et donc, souligne-t-il ; « intervenir en partenariat demande des qualités d’écoute, de l’empathie, le sens du compromis et des responsabilités, et la volonté de servir une cause partagée ».

Ainsi, en ce qui concerne son agence, le n°1 de l’Unicef en Rdc a rassuré l’assistance en ces termes : « Soyez certains de notre volonté à continuer à œuvrer en partenariat et contribuer ainsi à multiplier les exemples de succès tels que celui de l’éradication de la poliomyélite ».

Au cours de cette revue, plusieurs intervenants ont souligné le rôle essentiel que le programme de coopération Rdc/Unicef, peut jouer pour aider les responsables des provinces nouvellement créées à jouer pleinement leurs nouveaux rôles. Là encore, à l’instar de ce qui se fait déjà dans les secteurs de la santé et de l’éducation, agir en partenariat sera nécessaire au vu de l’étendue des besoins.

Les participants ont également souligné l’importance d’une plus grande intégration des composantes programmatiques, gage de plus d’efficacité, d’efficience et de pérennité, et le rôle majeur que jouent les communautés et les familles en Rdc en matière de financement des services de base

A cet égard, l’Unicef par son représentant a dit se réjouir de l’adoption de plusieurs recommandations idoines, notamment celle visant à faire des centres de santé une composante à part entière de l’approche « Village et Ecoles Assainis ».

Plus que quiconque les enfants ont besoin de vivre dans un environnement serein, source de stimulations positives. Malheureusement en Rdc, beaucoup d’enfants continuent à vivre dans des zones affectés par des conflits armés.

Et donc, ici soulignons que le renforcement de la paix, de la sécurité et de la stabilité est une considération majeure de la volonté commune des partenaires de créer un environnement favorable à la réalisation progressive des droits de l’enfant.

Louant le bon climat qui prévaut entre les différents acteurs dans ce programme, Pascal Villeneuv a émis le vœu de voir le succès de cette revue se pérenniser et qu’ensemble, toutes les parties continuent de plus belle au cours des deux prochaines années, contribuant ainsi à concrétiser la promesse faite par la Rdc à ses enfants, le 27 sept 1990.

Yassa

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse