Révolution de la modernité: La DGDA consacrée meilleure des entreprises publiques

par -
0 580
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le sondage Echos d’opinion, dans sa dernière édition, a publié une enquête sur les entreprises publiques (services et établissements publics, sociétés commerciales, régies et institutions financières) ayant contribué efficacement à la concrétisation de la Révolution de la modernité au cours du dernier quinquennat.  Ainsi, une question a été posée aux personnes sondées, celle de savoir, « selon vous, quelle entreprise publique (société commerciale, établissement ou service public, régie ou institution financière) a contribué efficacement à la réalisation de la Révolution de la modernité durant le quinquennat en cours ? Pourquoi ? »

Selon le même sondage, les résultats obtenus consacrent la DGDA comme meilleure ou fleuron des entreprises publiques (Régie financière) de la Rd Congo. En effet, le travail d’excellence réalisé en 10 ans par l’Adg Déo Rugwiza a été plébiscité à près de 90%, soit 89,7% des enquêtés pour sa gestion qualifiée de miracle. Elle est caractérisée par l’augmentation exponentielle des recettes qui fait d’elle la principale pourvoyeuse en fonds du trésor public devant les mines, leur meilleur encadrement grâce à une lutte acharnée contre la fraude, la modernisation de l’outil et du cadre du travail, le renforcement permanent de capacités des agents et cadres et l’amélioration très sensible ayant permis 10 ans de paix sociale sans la moindre grève. Fait qui mérite de figurer dans les anales de l’histoire de gestion des entreprises en Rd Congo.

En deuxième position arrive très loin l’INSS qui a obtenu 69,2% des suffrages exprimés. Mme Agnès Mwad est appréciée pour avoir améliorée la situation des retraités par l’augmentation sensible et le versement régulier de leurs rentes aux pensionnés ainsi que toutes les innovations apportées au sein de l’Institut national de sécurité social.

Il est suivi par l’Institut de préparation professionnelle (INPP) auquel 67% des Congolais ont accordé leurs voix saluant la modernisation des infrastructures et du matériel didactique ayant contribué à l’amélioration de l qualité de la formation. Suit l’OEBK dirigé par M. Modero, qui décroche la quatrième place pour sa gestion novatrice en matière de péage en Rd Congo. La modernisation de son outil de travail en entrainé une augmentation sensible des recettes ayant permis de réaliser des investissements dans le cadre de ses attributions.

La cinquième place revient à l’Ogefrem dont le travail réalisé par l’Adg Kikwa a été salué par 59,2% des Congolais. L’accroissement du patrimoine de l’Ogefrem grâce à des acquisitions réalisées sur fonds propres ainsi que la modernisation du cadre et de l’outil du travail ont été les principaux atouts de l’Office de gestion du fret maritime. Il est talonné par la SCTP ex-ONATRA de Kimbembe Mazunga, qui a réalisé 58,5% des suffrages. Il a réussi à redresser la barre, alors que ce fleuron des entreprises congolaises des années cinquante était condamné au naufrage. Il y a peu ses activités étaient réduites à la simple exploitation des ports et la mise en location des barges. En peu de temps, Kimbembe est parvenu à remettre à flot et moderniser des grandes unités navigantes afin que la SCTP renoue avec l’une de ses principales activités, le transport fluvial. Les mêmes efforts ont été fournis du côté de l’exploitation ferroviaire avec la remise en activité du premier chemin de fer de la Rdc après plusieurs années d’interruption.

Congo Airways surprend

Le FPI de Mbengele se classe en septième position avec 56% des voix exprimées. Cette partie de l’opinion congolaise salue ainsi les efforts fournis par le FPI par le soutient qu’il ne cesse d’apporter à l’industrie congolaise en vue de favoriser la création d’emplois pour mieux lutter contre la pauvreté.  Congo Airways crée la surprise en se hissant à la huitième place. A peine créée, la jeune compagnie aérienne a réussi à convaincre 55% sur son apport positif dans l’univers du transport aérien en Rdc par la baisse des tarifs, l’amélioration des conditions de voyage et de sécurité répondant aux normes internationales exigées.

La neuvième place est occupée par la SONAS de Mme Carole Agito Amela, plébiscitée à 52% pour sa politique de l’indemnisation effective et régulière des sinistrés. En dixième position on retrouve la RVA d’Abdallah Bilenge approuvée par 50,2% pour la modernisation des infrastructures aéroportuaires ayant ainsi amélioré la sécurité de l’espace aérien. La Regideso occupe la 11ème place avec 46,7% des suffrages pour les  investissements dans le secteur des infrastructures et pour l’amélioration de la desserte en eau potable dans certains quartiers de la capitale et coins de la Rdc.

Elle est suivie par la DGI classée 12ème avec 46,5%, la DGRAD 13ème avec 41%, la CADECO 14ème avec 30,5%, l’OVD 15 avec 30,2%, la SNCC 16ème avec 25% et très loin vers me bas du classement on retrouve les grandes entreprises comme la Gécamines 15% ou la Snel 0,25% juste devant quelques entreprises qui n’ont obtenu aucune voix.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse