Revisiter la coopération sino-africaine: Denis Sassou N’guesso au sommet Chine-Afrique à Beijing

par -
0 158
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le chef de l’Etat congolais Denis Sassou N’guesso joindra sa voix à celles d’autres hautes personnalités africaines qui sont déjà dans la capitale chinoise pour revisiter la coopération sino-africaine. Ce sommet du Forum sur la coopération sino-africaine (FCSA) se tient sous le thème : «Construire une communauté de destin Chine-Afrique encore plus solide ». Occasion pour les dirigeants chinois et africains de réfléchir sur les perspectives de leur coopération.

Ce forum est, notamment, pour le pays organisateur, la Chine, un moment idéal pour affirmer davantage son engagement envers le continent africain, avec qui le pays de Mao voudrait sceller une « communauté de destin » et d’intérêts. Les discussions devraient déboucher sur l’adoption d’un plan d’actions conjoint entre la Chine et l’Afrique pour la période 2019-2021. Le Forum de coopération Chine-Afrique est perçu comme l’événement le plus important en Chine, au regard de la qualité et du nombre des participants. La Chine et l’Afrique feront ainsi le point sur leur coopération, basée sur la reconnaissance et le respect mutuels et fondée sur huit principes : égalité entre les partenaires, bénéfices mutuels, égalité de traitement entre experts chinois et locaux et surtout utilisation de dons ou de prêts sans intérêt et allègement des charges, renforcement capacités du bénéficiaire.

Le renforcement des liens entre la Chine et l’Afrique peut contribuer à réduire la pression financière que subissent les États africains, en leur donnant une marge de manœuvre budgétaire que les ajustements structurels leur avaient retirée. L’espoir des peuples africains est que la coopération avec la Chine permette au continent noir de desserrer les liens de dépendance qui la lient encore étroitement aux anciennes puissances coloniales et aux institutions financières internationales.

Au regard de l’importance que revêt l’initiative chinoise baptisée « la Ceinture et la Route », sous-tend également le sommet de Beijing. Une initiative du président Xi-Jinping, qui est en rapport avec le programme de développement durable à l’horizon 2030 des Nations Unies et l’Agenda 2063 de l’Union Africaine. Le Congo comme d’autres pays africains voudrait bien tirer profit de l’ensemble des projets constituant cette initiative.

Les 54  délégations gouvernementales africaines représentées par les Chefs d’Etat et de Gouvernement sont présentes à ce forum qui sera honoré de la présence du Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres. L’Union africaine et 26 autres organisations africaines et internationales seront également présentes à ce sommet. A noter qu’en marge du sommet, le chef de l’Etat congolais, Denis Sassou-N’Guesso, entamera une visite d’Etat, à partir du 5 septembre, la troisième du genre en moins de six ans (2014, 2016 et 2018) auprès de son homologue chinois, Xi Jinping. Et, au cours de cette visite, Denis Sassou-N’Guesso participera également à un autre forum sur les investissements chinois en Afrique.

Roch Bouka /Correspondant de la Rtga World au Congo-Brazzaville

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse