Révision du fichier électoral: 1.349.677 électeurs attendus dans la Province de la Tshopo

par -
0 358
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

De retour de la province du Bas-Uélé, Corneille Nangaa, Président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), est de nouveau à Kisangani en province de la Tshopo. La poursuite de sa mission de sensibilisation à l’enrôlement a donné lieu à un cadre de concertation avec les forces vives de la province dans la salle polyvalente de l’Alliance Française de Kisangani.

Le Président de la CENI et les deux membres de l’Assemblée Plénière qui l’accompagnent Mme Marie Desanges Keta et M. Benjamin Bangala, ont entamé le séjour de travail par le territoire de Banalia à 128 Km de la ville de Kisangani, une cité minière et riveraine. Corneille Nangaa y a sensibilisé les pécheurs et autres riverains sur le bien-fondé de l’opération de révision du fichier électoral à laquelle toute la population devrait massivement participer au moment venu.

Arrivée à Kisangani, chef-lieu de la province de la Tshopo, toutes les forces vives s’étaient déjà donné rendez-vous dans la salle polyvalente de l’Alliance Française de Kisangani.

Pas de repos après cette longue route avant cette importante rencontre populaire. A la tête d’une forte délégation des députés nationaux, cadres et agents de la CENI, le Président de la Commission Electorale Nationale Indépendante a directement pris place dans cette salle polyvalente pour animer le cadre de concertation CENI – forces vives de la Tshopo.  Outre la présence de deux membres de l’Assemblée Plénière de la CENI, Marie Desanges Keta et Benjamin Bangala, le Gouverneur de province Jean Tokole de même que le Président de l’Assemblée Provinciale de la Tshopo ont rehaussé de leur présence cette importante rencontre.

Dans son mot de bienvenue, Mme le Secrétaire Exécutif Provincial (SEP) de la CENI/Kisangani, Aimé Lihaha Lisasi, a tenu à remercier  le Président de la CENI pour l’intérêt qu’il porte à sa province avec deux visites officielles en l’espace d’une année seulement. Mme la SEP a alors plaidé pour le début effectif de cette opération tant attendue par la population ‘’boyomaise’’ (entendez la population de Kisangani). Une préoccupation soutenue par le Gouverneur Jean Tokole qui a promis à son tour de s’engager totalement à la réussite de cette opération de grande envergure à son lancement.

Prenant la parole dans cette salle comble, le Président de la CENI axe sa communication sur trois points essentiels : Etudier, avec le SEP, le mécanisme du déploiement des kits en cours dans cette province ; Préparer le terrain pour le lancement de la cascade de formation ; Etudier avec les autorités provinciales les questions liées à la sécurisation du processus électoral dans cette province en vue de mettre sur pied  des stratégies nécessaires pour ne pas perturber le bon déroulement de cette opération dans la Tshopo.

Celui qui ne s’enrôle pas est un hors la loi

Selon les projections de la centrale électorale, la Tshopo attend plus au moins  1.349. 677 électeurs à enrôler durant l’opération de la révision du fichier électoral. L’enrôlement est une obligation pour tout citoyen en âge légal et en droit de voter alors que le vote est facultatif, a martelé Corneille Nangaa. Voilà qui pousse le Président de la CENI à dire que celui qui ne s’enrôle pas est un hors la loi. La Province de la TSHOPO avec ses territoires qui sont Yahuma,  Opala, Basoko,  Bafwasende,   Ubundu,   Isangi   Banalia  et la ville Kisangani compte actuellement 16 députés nationaux et 24 députés provinciaux d’où l’impératif de mobiliser davantage la population à l’enrôlement en vue d’accroitre leurs nombres dans les assemblées respectives.  Pour ce faire, la CENI prévoit d’implanter 648 centres d’inscription dans cette province contre 272 en 2006.

Dimanche : « Priorité Femme »

S’agissant de l’enrôlement des femmes, Corneille Nangaa annonce quelques mesures prises en plénière notamment le Dimanche décrété par la CENI, dimanche « priorité Femme » mais également la mise de deux rangées hommes-femmes pour l’enrôlement. Cela permettra, aux dires du Président de la CENI, d’accroitre le nombre des femmes enrôlées. Cette province de la Tshopo qui connait également quelques problèmes avec ses provinces voisines  notamment le Maniema, le Sankuru, le Haut Uélé, le Nord Kivu, la Tshuapa sur la juxtaposition de quelques centres d’inscription, aura des solutions dans les jours avenirs.

Visite des installations de la CENI à Kisangani

Juste après ce cadre de concertation, le Président de la CENI s’est rendu au siège de la représentation provinciale de son institution dans ce chef-lieu de province. Ici, il est accueilli par Mme le SEP Aimée Lihaha Lisasi qu’entouraient les cadres et agents du Secrétariat Exécutif Provincial de la CENI/Tshopo et ceux de l’Antenne de Kisangani. Corneille Nangaa visite toute la concession, installations hygiéniques, entrepôts, bureaux, salles des réunions, bref tous les compartiments sont passés au peigne fin, question d’avoir le cœur net sur ce Secrétariat Provincial de la CENI.

Très satisfait du travail abattu sur place, quelques grandes directives sont données mais surtout Corneille Nangaa les a encouragés à travailler d’arrache-pied pour non seulement la province de la Tshopo mais aussi et surtout pour la nation tout entière. En bon père de famille, il a ensuite partagé un verre d’amitié avec tout le personnel, une manière pour lui de s’approcher de ces agents qui abattent un travail formidable en son nom dans cette province.

(JMNK/Ceni)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse