Réunion interinstitutionnelle: J. Kabila pour la réduction du train de vie des institutions

par -
0 1603
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

*Hier mercredi en la salle de réunions du Palais du peuple, le Président de la République a dirigé une réunion interinstitutionnelle avec 9 chefs d’institutions. Au cœur de cette rencontre, la situation économique du moment en République démocratique du Congo, ainsi que les actions entreprises jusque-là, par la Commission électorale nationale indépendante (CENI) pour le bon déroulement des élections

*Pour épargner le pays de l’onde de choc de la crise économique mondiale dictée par la chute des cours des principales matières premières, Joseph Kabila a appelé, à cette occasion, les chefs des institutions à la restriction budgétaire. Cela, en leur demandant de réduire le train de vie de leurs institutions

 

Face à la crise économique mondiale dictée par la chute des cours des principales matières premières, le chef de l’Etat a décidé de jouer à l’équilibre. C’est ainsi qu’il a présidé hier mercredi, en la salle de réunions du Palais du peuple, une réunion interinstitutionnelle avec 9 chefs d’institutions. Au cœur de la rencontre, la situation économique du moment en République démocratique du Congo, ainsi que les actions entreprises jusque-là, par la Commission électorale nationale indépendante (CENI) pour le bon déroulement des élections.

Le Vice-premier ministre, ministre de l’Intérieur Evariste Boshab et porte-parole de cette réunion, a déclaré à la presse à l’issue de la rencontre, que le Premier ministre Augustin Matata Ponyo a exposé, à cette occasion, la situation économique du pays qui, a-t-il dit, n’est pas épargnée par l’onde de choc de la crise économique mondiale.

A ce titre, disons qu’à en croire le Premier ministre Matata Ponyo, la Rd Congo qui recevait 3602 millions de dollars Us de Perenko, n’en obtiendra que 35 millions cette année 2016, soit une perte de près de 300 millions USD. En dépit de cette situation, le cadre macroéconomique devait être tenu conformément à la volonté du Chef de l’Etat qui voudrait que toutes les performances engrangées puissent profiter à la population congolaise.

Aussi, a dit Evariste Boshab, les Chefs des institutions ont été instruits de la nécessité de procéder à la restriction budgétaire par la réduction du train de vie de leurs institutions respectives. Il a ajouté, par ailleurs, que le Vice-président de la CENI, Norbert Basengezi Kantitima a été invité à exposer dans les grandes lignes, sur les actions entreprises par la CENI, afin que les élections se déroulent dans les meilleures conditions possibles.

La réunion a mis autour du Chef de l’Etat neuf chefs d’institutions à savoir les Présidents du Sénat et de l’Assemblée nationale, le Premier ministre, le Président de la Cour constitutionnelle, le Procureur près la Cour constitutionnelle, le Premier président de la Cour suprême de justice, le Procureur général de la République, le Premier président de la Haute cour militaire et l’Auditeur général des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC).

Le Vice-premier ministre, ministre de l’Intérieur et le Vice-président de la CENI ont assisté à cette réunion en qualité d’invités. Le Directeur de cabinet du Chef de l’Etat, Néhémie Mwilanya Wilondja a assisté également à la réunion.

Il sied de souligner que la préfiguration budgétaire de l’exercice 2016 repose sur les principaux indicateurs et agrégats macroéconomiques ci-après : Taux de croissance du PIB : 9,0 %, Déflateur du PIB : 3,41 %, Taux d’inflation moyen   : 3,4 %, Taux d’inflation fin période : 3,3 %, Taux de change moyen : 933,45 FC/USD, Taux de change fin période : 939,9 FC/USD et PIB Nominal:                     41.027 milliards de FC.

Pour atteindre ces objectifs de politique économique, le Gouvernement envisage un train de mesures visant le financement des projets dans les secteurs porteurs de croissance tels que l’Agriculture, les Transports et l’Energie. Il prévoit, en outre, une réduction du train de vie des institutions publiques.

Pour parer à cette situation, le Gouvernement de la République, tenant compte des 28 mesures qui ont été adoptées antérieurement, s’engage dans un vaste processus de diversification économique. Ceci à l’effet de renforcer sa résilience et réaliser une croissance inclusive et partagée. Espérons que la combinaison de toutes ces mesures permettra à la Rd Congo d’absorber ce choc, sans pour autant sacrifier l’amélioration des conditions de vie de la population et l’organisation des élections attendues de tout le monde.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse