Rétro musique: Genèse du groupe « Yoka Lokole »

par -
0 952
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Suite à une querelle de leadership, les chanteurs Papa Wemba, Bozi Boziana et Mavuela Somo se séparent d’Evoloko Atshuamo Lay lay et du groupe « Isifi Lokole », en vue de créer un nouvel ensemble musical portant la dénomination de « Yoka Lokole ». C’était en novembre 1975. Le trio emmena avec lui le soliste Shora Mukoko alias « Maillot jaune » et le lokoliste Otis Koyongonda (entendez un percussionniste de l’instrument traditionnel Lokole). Ce dernier se convertit en fin de compte en drummer. Et de nouvelles têtes les rejoignent, comme le bassiste Dada Kombe et le guitariste rythmique Syriani Mbenza.

Le nouvel orchestre « Yoka Lokole » connut un début musical lent. En effet, à la fin d’année 1975, le groupe « Zaïko Langa Langa » que Papa Wemba, Evoloko Lay Lay, Mavuela Somo et Bozi Boziana avaient quitté un an auparavant, avait réussi son retour au premier plan, après une longue hibernation. Par contre, « Isifi Lokole » devenu « Isifi Melodia » sous la houlette de seul Evoloko Lay Lay, marchait très bien. En mars 1976, l’attaque chant de « Yoka Lokole » qu’on surnomme à l’époque « The Fania All Stars » reçoit un renfort de taille, avec l’arrivée de Mbuta Mashakado. Celui-ci venait de claquer les portes de Zaïko Langa Langa. Et, le grand succès ne se fera pas attendre. Au mois de juin de la même année 1976, la danse « Mashakado au pas de Yoka Lokole » n’a de rivales que le « Choquez » du Tout Choc « Zaïko Langa Langa » et le « Lofimbo » du groupe « Isifi Melodia » d’Evoloko Lay Lay.

Les grandes vacances 1976 sont particulièrement chaudes. Les spectacles sous forme de duel entre « Yoka Lokole » et « Zaïko Langa Langa » tiennent le public Kinois en haleine au Ciné Paladium, sur le boulevard du 30 juin ou encore sur les podiums de la grande Foire de Kinshasa. Toujours en 1976, le chanteur Djo Lesa, un autre showman en provenance du groupe « Stukas de Lita Bembo » rejoint le « Yoka Lokole » qui va par la suite lancer successivement sur le marché des tubes comme « Maloba bakoko » de Mavuela Somo, « Mabita » de Mbuta Mashakado, « Lisuma ya Zazu » et « Mama Wali » de Papa Wemba, ainsi que « Bana Kinshasa » de Mavuela Somo.

(Franck Ambangito )

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse