Retraite du groupe d’experts sur le climat des affaires: L’ANAPI attend une feuille de route avec des actions concrètes

par -
0 348
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Face aux multiples réformes ayant été mises en œuvre mais non reconnues ou non appliquées, les experts sectoriels, points focaux des ministères, administrations et services publics impliqués et le secteur privé ont l’occasion, durant trois jours, de dresser un état des lieux sur les différentes mesures mises en œuvre depuis 2009 à ce jour, ce qui permettra au pays de partir sur une bonne base pour ce qui concerne la mise en œuvre des réformes futures pour lesquelles il faudra s’assurer qu’elles soient effectivement appliquées. Comme pour dire que les conclusions de ces travaux sont vivement attendues, car elles devront faire l’objet de présentation et de validation au niveau décisionnel au sein du Comité de pilotage ministériel pour qu’elles soient opérationnelles.

M.Anthony Nkinzo, Directeur général de l’ANAPI, avec à ses côtés Mme le DGA, a lancé hier à Kinshasa, la retraite du groupe d’experts sur le climat des affaires. Et ce, devant près de 40 personnes désignées parmi les différents points focaux et experts sectoriels, tant des ministères que de l’administration publique et du secteur privé. A l’issue de cette retraite, il est attendu que les capacités des experts sectoriels soient renforcées pour ce qui concerne la mise en œuvre des réformes relatives à l’amélioration du climat des affaires et des investissements ; la nouvelle méthodologie Doing Business est connue et assimilée par les points focaux ; l’importance du processus de la mise en œuvre des réformes est connue par les experts sectoriels ; les différentes mesures en rapport avec l’amélioration du climat des affaires et des investissements mises en œuvre par la Rdc sont passées en revue et les recommandations formulées pour faciliter leur mise en œuvre effective sur terrain ; les forces et les faiblesses sur les réformes mises en œuvre sont identifiées et les solutions idoines proposées, …

Dans son mot, le Dg de l’Anapi a reconnu que la Rdc s’est engagée depuis 2009 dans un vaste processus d’assainissement de son environnement des affaires par la mise en œuvre des réformes qui ont eu pour résultat la réduction de délais et de coûts, ainsi que la simplification des procédures administratives. Malheureusement, le résultat attendu dans la mise en œuvre de ces différentes réformes ne s’est pas vraiment fait ressentir. Et ce, suite à des contraintes telles que la résistance aux réformes, la faible communication sur les différentes réformes mises en œuvre, le faible suivi-évaluation des mesures mises en œuvre, la corruption, la faible appropriation des mesures initiées, etc.

A la question de savoir, pourquoi cette retraite maintenant ? Antony Nkinzo a fait savoir que d’ailleurs, la Rdc est en retard par rapport à une réflexion prospective des éléments que nous dévons mettre en place pour arriver à assainir le climat des affaires de notre pays. Il faut ménager sa monture et poser des jalons à travers une feuille de route. «Donc, il est important que les propositions des réformes viennent des bénéficiaires eux-mêmes et  la retraite permet de créer un cadre de convivialité, de réflexion et de discussions sans ambages sur  ce qu’il convient de mettre en place. Voilà pourquoi nous avons voulu que les discussions aient lieu entre les institutions », explique-t-il.

Et de renchérir, il nous faut avoir une feuille de route avec des actions concrètes, plus avec  de la philosophie, plus avec de la démagogie. S’il s’agit de toucher à des questions  qui vont perturber peut-être les habitudes de certaines personnes, il faut sortir ces propositions de réforme pour que le pays aille mieux, pour qu’il puisse bénéficier des réformes dans les différents secteurs.  Au sujet du nouveau classement Doing Business qui est attendu, le Directeur général de l’Anapi reste confiant et dit avoir de bons signaux de la presse et des bénéficiaires quant à la mise en œuvre des réformes. Mais prévient toutefois qu’on est dans une concurrence rude entre 189 pays et les méthodes d’évaluation diffèrent.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse