Retour de la dépouille d’Etienne Tshisekedi: Le gouvernement et l’UDPS enfin d’accord

Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

C’est grâce au président de la République, Joseph Kabila Kabange, qui a instruit le président du Conseil national de suivi de l’Accord de la Saint-Sylvestre, Joseph Olenghankoy, que les pourparlers entre le Gouvernement de la République, la famille biologique du lider maximo et son parti politique l’UDPS ont continué, pour aboutir aujourd’hui à la signature de cet accord, portant sur le rapatriement à Kinshasa du corps du père de la démocratie congolaise. Olenghankoy aura été au four et au moulin, pour réussir dans la discrétion la plus totale là où nombreux avaient échoué.

En effet, décédé depuis le 1er février 2017 à Bruxelles, le corps de l’ancien Premier ministre et président de l’Union pour la démocratie et le progrès social (Udps), Étienne Tshisekedi wa Mulumba est resté plus d’une année dans un funérarium belge faute de compromis entre les parties concernées. Cette fois-ci semble être la bonne, car le gouvernement congolais représenté par le Vice-Premier ministre en charge de l’Intérieur et Sécurité, Henry Mova Sakanyi, le Gouverneur de la ville province de Kinshasa, André Kimbuta, Mgr Gérard Mulumba, représentant de la famille biologique et Jean-Marc Kabund-A-Kabund, représentant le parti Udps ont signé, samedi 21 avril dernier à Rotana Hôtel, un accord pour le rapatriement de la dépouille de l’illustre disparu.

En réalité, cet accord est une preuve éloquente que le Chef de l’Etat ne s’était jamais opposé au retour du Sphinx de Limete et que ceci tenait beaucoup plus au manque de compris entre différentes parties. C’est le vrai sens du patriotisme, contrairement à tout ce qu’on lui a toujours imputé, à tort bien sûr. Désormais, Tshisekedi ne sera plus enterré à Mbuji-Mayi, ni à Kabeya Kamwanga, mais dans une concession familiale située dans la commune de la N’Sele. Une avancée majeure, lorsqu’on sait comment il y a un temps, tout enterrement dans un terrain privé était interdit.

 

L’arrangement trouvé met ainsi fin à ce feuilleton et désormais Etienne Tshisekedi reposera pour l’éternité dans son pays, pas dans un funérarium de Bruxelles et pourra bénéficier de tous les honneurs et hommages dus à un ancien Premier ministre. Et son cimetière restera un endroit qui attirera les jeunes pour s’inspirer de cette lutte qui aura contribué à l’avènement du multipartisme en République démocratique du Congo.

 

Cette fois-ci, est-ce la bonne ?

Au regard de l’impulsion du chef de l’Etat dont ces pourparlers ont bénéficié, il ne fait l’ombre d’aucun doute que l’accord sera respecté par les parties prenantes. Refusant toute récupération politique, le Vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur et Sécurité, Henri Mova Sakanyi conseille aux parties prenantes la retenue pendant toute cette période, vu le caractère complexe de la personne d’Etienne Tshisekedi. Et il garantit, en passant, des hommages dignes de ce nom à cet ancien Premier ministre.

Visiblement, les représentants du gouvernement, de l’Udps et de la famille biologique de l’illustre disparu ont été sincères, voulant honorer la mémoire de celui qu’on a surnommé le Sphinx de Limete. Et cette fois-ci, rien ne peut arrêter la machine qui doit définir la date du rapatriement du corps dans un avenir très proche.

« Plus d’une année, le président que nous avons beaucoup aimé les uns et les autres n’est toujours pas rapatrié. Il fallait que ce digne fils du pays soit enterré. Nous restons encore réservés, toutefois pour qu’on arrive réellement aux obsèques proprement dites », a dit Jean-Marc Kabund-à-Kabund, Secrétaire général de l’UDPS, avant d’expliquer, en ce qui concerne les étapes restantes, que le communiqué lui-même vous dit que la commission n’est pas encore mise sur pied. Aujourd’hui, c’est le principe, mais il faudra, l’étape suivante c’est d’abord la coordination de la commission, ensuite la commission proprement dite, pour travailler et sortir des programmes sectoriels qui pourront dans leur ensemble, dire à l’opinion comment se passeront ces obsèques, le chronogramme, et tout. Parce que nous avons des details.

 

Toutefois, nombreux sont ceux-là qui se demandent ce qui aurait motivé ce changement brusque entre les parties prenantes, pour parvenir à un accord. Pour une source digne de foi, ceci est un signe que le parti politique UDPS et le Gouvernement sont depuis un certain temps en pourparlers, d’autant plus que Félix Tshisekedi avait fait du retour de la dépouille mortelle de son père un préalable des préalables. D’autres l’ont même accusé de faire du corps de son père un fonds de commerce. Selon cette source, il ne pourra y avoir de discussions que lorsque le corps du Sphinx sera rapatrié dans son pays natal. Mais pour d’autres, le Gouvernement veut tout simplement réserver des obsèques qui s’imposent à un digne fils du pays, surtout en sa qualité d’ancien Premier ministre du pays. Pour les autres, où est le mal si le Gouvernement de la République veut discuter avec le président du Rassemblement/Limete, dans sa volonté d’appliquer intégralement l’Accord de la Saint-Sylvestre ? Une position du reste soutenue par la CENCO, parrain de cet accord, tout en insistant sur le respect de la date du 23 décembre 2018.

 

Que dit le document ?

L’accord qui a été signé à cet effet, renseigne qu’une commission spéciale chargée de l’organisation des funérailles est mise en place. Elle est présidée par le Vice-premier ministre, ministre de l’Intérieur et Sécurité, secondé par un représentant de la famille biologique et celui de la famille politique. La commission est composée de neuf membres dont trois délégués du gouvernement, notamment le Vice-premier ministre et ministre de l’intérieur et Sécurité, le ministre des Finances et le Gouverneur de la ville province de Kinshasa. Trois délégués de la famille biologique et trois de l’UDPS.

Le Palais du peuple est retenu comme lieu d’exposition de la dépouille pour le recueillement ainsi que les hommages officiels et populaires qui prendront environ 48 heures. Un avion spécial sera dépêché à Bruxelles, pour ramener la dépouille et les membres de la famille s’y trouvant. Le corps est attendu à Kinshasa à une date qui sera fixé ultérieurement. Les trois parties ont convenu du lieu où reposera le corps de l’illustre disparu, dans la concession familiale situé dans la commune de la N’Sele.

Les parties invitent toutes les forces vives politiques et sociales ainsi que toutes les couches sociales de la population congolaise à observer, conformément aux coutumes en pareilles circonstances, une trêve politique. A cet effet, il est conseillé d’éviter des récupérations politiques par les propos, gestes et actes de nature à perturber l’organisation harmonieuse de ces funérailles.

Ainsi, Henry Mova, André Kimbuta, Gérard Mulumba et Jean-Marc Kabund ont apposé leurs signatures sur cet accord, confirmant que la commission sera mise sur pied incessamment, pour éclairer certaines zones notamment la date du retour du corps sans vie d’Étienne Tshisekedi.

(Onassis Mutombo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse