Retombées de la conférence sur Global Business Roundtable

par -
0 1364
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Jules Kabongo soutient les perspectives économiques de la FEC

Beaucoup de personnalités du monde politique, religieux, opérateurs économiques et certaines structures privées comme publiques ont pris part active à la Conférence animée par la firme sud-africaine Global Business Roundtable (GBR). Parmi les organisations qui ont pris part active figure la Fédération des Entreprises Congolaises (FEC). Cette dernière a été valablement représentée par M. Jules Kabongo, vice-président de la Chambre de commerce national de la République Démocratique du Congo (CCNRDC).

Puisqu’il s’est agi du rassemblement des hommes d’affaires chrétiens qui se sont réunis autour de GBR pour faire croître leurs affaires, Jules Kabongo qui s’est inscrit dans les perspectives économiques de la FEC en partenariat avec Global Business Roundtable, a fait un exposé magistral qui concilie  la politique soutenue et défendue par la FEC à travers la Chambre de commerce national de la Rdc à celle de GBR. La FEC, à travers la CCNRDC a pour mission de promouvoir, de faciliter, de favoriser les relations commerciales et d’affaires entre les entreprises de la RD Congo et des autres pays.

Il a survolé la structure de la Chambre du commerce national de la Rdc qui est composée de l’Assemblée générale, du Conseil d’administration, du bureau exécutif et le Secrétariat. Cependant, toutes les décisions sont votées par l’Assemblée nationale, tandis que le Conseil d’administration joue le rôle de sentinelle et les activités au quotidien sont gérées par le  bureau exécutif, puis le secrétariat fait le suivi avec les membres.

Par ailleurs, le programme de la CCNRDC qui entre dans le contexte de l’événement de Global Business Roundtable, globalise la genèse d’une entreprise jusqu’à la transmission. Malheureusement, a-t-il dit, l’Afrique a un gros problème de transmission. Mais lorsqu’on veut une Afrique performante, qui a quelque chose à dire dans le concert des nations, il faut planifier et stratégiser sur toute la vie de l’entreprise lorsqu’on connait l’importance du pouvoir économique. « Dans la base de l’entreprise, nous avons la création qui est un programme qui consiste à identifier quelle type d’entreprise qu’une personne a besoin de créer, dénicher par rapport à son projet, ses compétences et lui donner les outils nécessaires pour matérialiser son projet d’entreprise. Une fois déniché avec ses membres qui veulent créer l’entreprise, nous l’envoyons dans le Guichet de création d’entreprise. Ce Guichet lui permet de réunir les éléments administratifs susceptibles de lui permettre de créer son entreprise », a dit le vice-président de la Chambre de commerce national de la RD Congo.

D’ajouter qu’après l’étape de la création, intervient l’étape du développement une fois son entreprise commence à fonctionner. Dans le développement, l’entreprise peut rencontrer quelques difficultés de trésorerie, de marché, c’est en ce moment que la Chambre du commerce national de la RDC vient en soutient. « La CCNRDC met en point d’honneur le transfert de connaissance. La formation est quelque chose qui doit-être continuelle dans une entreprise. Nous basons la formation par deux volets : humaine et entreprise », dit-il, avant de renchérir que la formation permet de valoriser, d’améliorer le potentiel humain des membres, des emplois et même de dirigeant de l’entreprise en se basant sur le développement de leur savoir ; savoir-faire et savoir être, notions susceptibles d’être maîtrisées sur le marché de concurrence.

Se basant sur les critères de GBR et GFFC, Jules Kabongo a indiqué que le plus grand critère, c’est l’amour de son pays, de son voisin et de l’Afrique. Partant de ce principe on fait le meilleur pour pouvoir se développer. C’est pourquoi la Chambre du commerce national se joint au Global Business Roundtable non pas pour être un des leaders, mais pour être un ouvrier car, c’est sur terrain que la Chambre du commerce national de la RD Congo est forte. Il s’est référé à la sagesse du Pasteur Théodore Mugalu où il a parlé du spirituel qui a interagi sur le matériel, sur les actions dans le monde des affaires.

Interrogé après sa désignation dans le comité de Global Business Roundtable, Jules Kabango a dit ce qui suit : « Avec beaucoup d’humilité parce que vous savez, être désigné dans le Comité exécutif, ce  ne pas une petite chose quand on sait la taille que cette organisation a, et quand on sait le travail qui reste à abattre. La petite gloire d’aujourd’hui peut nous amener à un grand travail de demain. C’est avec beaucoup d’humilité et on place tout entre les mains de Dieu pour qu’il nous aide, qu’il nous donne la sagesse et surtout l’intelligence pour bien mener cette mission », nous a-t-il confié.

Dans le même élan, il affirme que la Rdc est une solution aux problèmes de l’Afrique ; une réalité palpable puisque l’or de demain, c’est l’eau potable qui peut constituer une solution aux problèmes africains dont les quelques pays en manque. Pourtant, la RD Congo dispose d’une potentialité en ressource d’eaux potables. Il en va de même du crédit carbone avec sa forêt équatoriale qui est une solution pour le monde entier, ajoute-t-il. C’est le cas de le dire également avec le barrage hydroélectrique d’Inga dont dispose la Rdc. Seulement avec cet organe qui va générer de l’énergie, la RD Congo est en même de le fournir sur l’ensemble du continent africain et voir Européen.

(Pius Romain Rolland)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse