Résurgence d’Ebola à l’Équateur: les inquiétudes de la Cenco

Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) exprime sa crainte quant à la propagation de

Alors que la campagne de vaccination anti-Ebola démarre ce lundi dans la province de l’ Équateur où un nouveau cas de la fièvre hémorragique   a été détecté puis confirmé à Mbandaka, dans le nord-ouest de la RDC, la Cenco (Conférence épiscopale nationale du Congo) exprime ses vives inquiétudes quant à la propagation de cette épidémie meurtrière.

« En raison de la nature de la maladie et du manque d’informations, le risque de sa propagation dans cette ville de près de 1,2 million d’habitants et dans d’autres villes est à craindre » s’alarme la Cenco dans un communiqué publié ce vendredi.

Jusque-là, les 44 cas d’Ebola recensés, dont seuls trois ont été confirmés par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), étaient tous localisés dans une seule zone rurale. Mais un nouveau malade a été découvert à Mbandaka, une ville de plusieurs centaines de milliers d’habitants située sur le fleuve Congo, à 130 kilomètres au nord de la région de Bikoro où se concentrent les contaminations depuis début mai. De quoi raviver les inquiétudes des princes de l’église.  « Plusieurs éléments préoccupants risquent d’amplifier cette épidémie mortelle dont le taux de létalité va de 20% à 90% », alertent les évêques qui demandent  au gouvernement et à la communauté internationale de prendre très au sérieux la résurgence de cette épidémie dans cette partie de la République.

Par ailleurs, les évêques catholiques saluent la promptitude avec laquelle le plan de  riposte a été activé.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse