Restitution publique du Rapport: L’OIF évalue le processus électoral à mi-parcours

par -
0 363
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

C’est dans la salle Abbé Apollinaire Malumalu, que la mission de l’Organisation Internationale de la Francophonie a restitué son rapport, à mi-parcours du processus électoral. Devant les membres du bureau de la Ceni, les députés nationaux et sénateurs, les délégués des partis politiques et société civile, en plus des membres des confessions religieuses, les partenaires internationaux et les ambassadeurs et corps diplomatiques, Corneille Nangaa a salué l’initiative de la mission de l’OIF sur sa requête d’évaluer le processus électoral en République Démocratique du Congo. Rapport rendu publique au lendemain du lancement officiel des opérations d’enrôlement et identification des électeurs dans la Ville province Kinshasa.

A en croire Corneille Nangaa qui a pris acte du Rapport de la mission de l’OIF en saisissant l’occasion de remercier l’organisation de l’OIF qui porte le regard positif  sur la Ceni en ce que, sa mission n’était pas complaisante envers la Centrale électorale de la RDC. La mission dit-il, a formulé des remarques et recommandations pertinentes. Ce, en amont sur les améliorations à faire, notamment l’opération en cours de la révision du fichier électoral. Ceci dit, la démarche de la mission de l’OIF ne s’est pas inscrite dans la logique de destruction, plutôt celle de consolidation du processus électoral pour l’organisation des élections démocratique, transparente et apaisées en République Démocratique du Congo.

Il faut dire que la Ceni a pris bonne note des recommandations de la Mission de l’OIF, tout en s’adressant aux partis politiques par rapport aux témoins dans le Centre d’inscription. « En effet, l’absence ou la faible présence de ces derniers a été déplorée tant dans la province pilote du Nord-Ubangi que dans les provinces des aires opérations 1 et 2. Il n’est pas tard pour bien faire », a-t-il fait savoir.

A l’occasion, le Président de la Ceni a indiqué à l’assistance que la transparence au processus sera l’élément déterminant pour la crédibilité de ce dernier. A cet effet, Corneille Nangaa a signifié que la Ceni a atteint plus de 24.500.000 électeurs inscrits et à la fin du mois de mai, il est prévu trois journées ouvertes. Ceci parce que toutes les parties prenantes vont visiter les installations de la Ceni et présenter au public les premiers éléments de leur banque de données. Il a ainsi rappelé qu’il ne faille pas qu’il ait des journées serveurs comme dans le passé. D’ailleurs, dit-il que toutes les données ont été mises à la disposition des partenaires de l’OIF qui s’apprêtent à faire la restitution de son rapport.

Recommandations

Aux autorités nationales de modifier, avant la fin de la session parlementaire, la loi portant organisation des élections présidentielle, législatives, provinciales, urbaines, municipales et locales pour permettre de disposer, au travers des dispositions transitoires, d’une base légale claire afin d’établir la répartition des sièges. En plus de la modification de la loi électorale, il a été recommandé d’examiner les autres modifications proposées dans l’avant-projet de loi et, notamment, celles relatives  à la parité hommes-femmes en politique et aux sanctions applicables en cas de non-respect de telles dispositions ; adopter dans les meilleurs délais, une loi organique portant institution, composition, attribution, organisation et fonctionnement du CNSA et mettre en place rapidement en place le CNSA, conformément aux dispositions de l’Accord, en attendant l’adoption et promulgation de la loi organique.

Envisager une session extraordinaire des deux chambres, pour adopter la loi portant répartition des sièges, la fin de l’enrôlement devant intervenir après le 15 juin, en plus d’harmoniser et revaloriser le budget dédié aux opérations électorales dans la loi de finances, mais aussi le plan de décaissement pour l’année 2017 pour permettre de couvrir l’ensemble des frais liés à la refonte du fichier électoral et, plus globalement le budget prévu pour l’organisation des scrutins 2017/2018.

Enfin, faire évoluer, parallèlement aux opérations d’enrôlement le projet d’état civil national, qui utilisera les mêmes kits.

A la Ceni, de communiquer  sur le calendrier des opérations d’enrôlement, incluant les périodes de déploiement à Kinshasa, dans les postes consulaires à l’étranger, les délais envisagés pour la consolidation et l’épuration des données du fichier, le traitement des candidatures et la révision du cadre juridique. Elle a été enjointe à préparer et proposer  des scénarii de calendrier électoral en attendant la mise en place du CNSA ; poursuivre la remontée et la compilation des données au Centre national de traitement tout en installant, dans les meilleurs délais, un système automatisé d’identification d’empreintes  digitales performant et systématisé, appliqué au fur et à mesure de la compilation des données ; envisager de sauvegarder à froid de la base de données, sur des supports déconnectés, notamment des disques durs externes. Vu le volume de données, dont biométriques, un plan de sauvegarde différentiel pourrait être envisagé. Ces supports de sauvegarde seraient stockés en lieu sûr et hors de la Ceni.

A l’attention des partis politiques et candidats, de renforcer la présence de témoins dans les centres d’inscription conformément à la loi ; encourager la signature du code de bonne conduite et prendre des mesures appropriées en vue de son respect effectif par les partis politiques et les candidats, ; participer activement aux cadres de concertation et réunions organisées par la Ceni à tous les échelons territoriaux et renforcer à travers l’organisation de séminaires ou d’ateliers de formation avec l’appui de la Ceni ou des PTF, les capacités des militants et sympathisants en vue de leur appropriation des textes et des procédures.

D’autres recommandations ont été formulées à l’endroit de la société civile ; aux partenaires techniques et financiers, mais aussi à l’Organisation Internationale de la Francophonie.

(Pius Romain Rolland)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse