Rendez-vous réussi pour l’Ucofem: Le relooking de Vivianne Chronix et le prix de maman Ewaso

par -
0 378
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Pendant deux jours consécutifs, la conférence organisée par l’union congolaise des femmes de médias(Ucofem) a eu lieu lundi dernier, à l’université pédagogique nationale (UPN). La  clôture, le deuxième jour, à la bibliothèque du centre Wallonie Bruxelles. Le premier jour de ces accises, Mme le professeur Angélique Sita de l’Unikin à brossé l’apport du droit dans la promotion de la femme au regard de l’image de soi et la perception sociale. Plusieurs sujets ont été élaborés autour de la question. Mme Sita a démontré que la constitution révisée  donne plus d’importance à  la parité entre l’homme et la femme. Cette être est aujourd’hui  comparée au vulnérable. Pourtant, celle-ci est appelée à démontrer sa capacité et son image dans la société. A travers la conférence, les coordonnatrices ont encouragé la femme à combattre pour sa promotion et son droit.

Mardi, l’Ucofem s’est attelée à démontrer l’expertise d’une femme dénommée maman Ewaso. Elle est parmi les anciens journalistes de la chaine mère (Rtnc). Annie Fransisca Ekwaolo connu du nom d’Ewaso. Et ce nom l’a rendue célèbre, si bien que quand une femme est loquace, on la qualifie d’Ewaso. On retiendra de cette vieille dame qu’elle était à l’époque; animatrice productrice de l’émission société en lingala. Aujourd’hui, 81 ans, elle a commencé sa carrière professionnelle en 1961.

Elle a servi comme modèle et honneur pour la femme d’aujourd’hui.

Durant toute sa carrière, elle a servi avec beaucoup de savoir-faire, d’amour et d’enthousiasme à la première chaine nationale.

Une façon de la remercier, s’agissant du mois de la femme, l’Ucofem l’a graciée de deux pièces de pagnes. Et on promis qu’à partir de l’année prochaine, maman Ewaso méritera l’hommage pendant tous le reste du temps, a relevé la directrice de l’Ucofem

En deuxième partis de la conférence, le relooking

Une  détermination concrète et une vision d’épanouissement que l’Ucofem fait appel Vivianne Chronix de la Belgique, qui est conseillère en image  de l’agence; « le Relooking ». C’est un entrepreneur évoluant en Belgique où elle est née. Depuis quelques années, elle a abandonné son poste où elle fut cadre, pour créer sa propre entreprise.

Très ambitieuse par son travail et le fait bien. On doit bien se sentir dans sa peau et dans ses vêtements. Dans sa peau par exemple lorsqu’on a des minéraux on se sente mieux, Ceci explique que l’intérieur doit être soigné scrupuleusement; dans ses vêtement demande à ce que quelqu’un parvienne à mettre des habits dans lesquels il se sentira à l’aise. C’est le Relooking.

En cela quelques conseils pratiques (à suivre dans prochaine édition).

(Grace Nlemvo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse