Rendant hommage à Margot Kolo de la paroisse Ste Trinité de Matete: L’abbé Odon Manisa exhorte les jeunes à imiter Tabitha

par -
0 687
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

L’abbé Odon Manisa, il y a peu, a exhorté les jeunes à cultiver les bonnes œuvres, en imitant Tabitha. C’était à l’occasion d’un prêche en lieu mortuaire, sur l’avenue Niangi au quartier Des Marais, dans la commune de Matete.  A cette occasion, les familles et des proches étaient venus nombreux, pour consoler Le père Gaston Monzawu et la mère Victorine Bébé Keto, suite à la disparition, à vingt-deux (22 )ans d’âge, de leur chère fille, Margot Kolo Moseka.

En effet, le vicaire de la paroisse Ste Trinité a notamment puisé dans l’évangile de Jean 20, 11-18, le récit du Seigneur ayant apparu à Marie de Magdala.  Le dernier verset  renseigne  ce qui suit : «  Marie de Magdala alla annoncer aux disciples qu’elle avait vu le Seigneur, et qu’il lui avait dit ces choses ».

La première lecture, tirée du livre des Actes des apôtres, a illustré comment Pierre avait relevé Tabitha qui, pour ses proches, n’avait plus vie. Il s’agit des Actes 9, 36-41, dont le récit suit : Il y avait à Joppé, parmi les disciples, une femme nommé Tabitha, ce qui signifie Dorcas. Elle faisait beaucoup de bonnes œuvres et d’aumônes. Elle tomba malade en ce temps-là et mourut. Après l’avoir lavée, on la déposa dans une chambre haute. Comme Lydde est près de Joppé, les disciples ayant appris que Pierre s’y trouvait, envoyèrent deux hommes vers lui, pour le prier de venir chez eux sans tarder. Pierre se leva et partit avec ces hommes. Lorsqu’il fut arrivé, on le conduisit dans la chambre haute. Toutes les veuves l’entourèrent. En pleurant, et lui montrèrent les tuniques et les vêtements que faisait Dorcas, pendant qu’elle était avec elles. Pierre fit sortir tout le monde, se mit à genoux, et pria ; puis se tournant vers le corps, il dit : Tabitha, lève-toi ! Elle ouvrit les yeux,  et ayant vu Pierre, elle s’assit. Il lui donna la main, et la fit lever. Il appela ensuite les saints et les veuves, et la leur présenta vivante.

« Les bonnes œuvres nous maintiennent dans l’amour du Père, quand bien même nous serions morts. (…) », a exhorté le célébrant de la prédication vespérale, vendredi 21 courant. L’inhumation étant intervenue le jour suivant, à Kinkole. Il ressort de l’esquisse biographique de la défunte  que Margot Kolo Moseka était détentrice d’un diplôme d’Etat des humanités commerciales, titre obtenu à l’institut du Boulevard Lumumba, en 2013.

(Payne)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse