Rencontre Ceni-Cnsa-Gouvernement: Les travaux de Kananga se poursuivent

par -
0 456
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Ouverts depuis le début de la semaine en cours, les travaux de Kananga axés sur l’évaluation globale du processus électoral en République Démocratique du Congo se poursuivent. Pour le choix portée sur elle, la ville de Kananga dans la province du Kasaï Central est symboliquement choisie comme terre natale du droit constitutionnel congolais, puisque les travaux qui se tiennent dans ce coin de la RDC est un signal fort dans la mise en œuvre de l’Accord du 31 décembre signé au Centre Interdiocésain de Kinshasa.

De l’ouverture des travaux, la cérémonie a été présidée par le Vice-premier ministre en charge de l’intérieur et sécurité, Emmanuel Ramazani Shadary, au nom du premier Ministre. Ce, en présence de quatre ministres d’Etat et trois ministres, du vice-président du Cnsa, Adolphe Lumanu représentant le Président de cette jeune institution empêché,  du président de la Ceni, celui du Csac, l’ambassadeur du Zimbabwe représentant la Sadc, les chefs des missions diplomatiques et représentants des agences du système des Nations Unies et ceux des organisations internationales….

Après le mot de bienvenue du vice-gouverneur du Kasaï Central, Justin Milonga, le Président de la Ceni a fait un état des lieux du processus électoral caractérisé par des avancées majeures. Notamment l’enrôlement de 40.600.000 électeurs à ce jour. Le financement du processus électoral  et les lois restantes sont des défis à relever avec diligence, a dit Corneille Naanga. Pour sa part, le vice-président du Cnsa,  Adolphe Lumanu,  son institution a pour mission au terme de l’accord, de suivre tout le processus électoral et de participer à toutes les réflexions y relatives. Dans son mot d’ouverture de ces assises, au nom du Gouvernement et du premier Ministre qu’il représente,  Emmanuel Ramazani Shadary a indiqué que le Gouvernement a accompli sa part jusqu’à ce jour pour le financement du processus et va continuer. La preuve en est le nombre d’enrôlés à ce jour : 40.600.000 Électeurs.  S’agissant du cadre légal restant pour parachever le processus électoral, le Gouvernement a pris l’engagement de transmettre au parlement les projets des lois exigées par la Ceni. Enfin, en ce qui concerne la sécurisation du processus, tâche qui incombe à l’exécutif national,  le VPM Shadary a noté que jusqu’à ce jour, les opérations électorales  se sont déroulées sans incident majeur. Ce qui augure des lendemains meilleurs pour les prochaines échéances,  a-t-il dit, avant de marteler: « Les élections auront bel et bien lieu. Il faut s’y préparer ».

Ramazani Shadary a officiellement annoncé la pacification totale de l’espace Grand Kasaï récemment en proie à l’insurrection terroriste. Sur ce, il a exhorté la Ceni à lancer les opérations d’enrôlement des électeurs dans les provinces du Kasaï et Kasaï Central ainsi que dans les deux territoires de Luilu et Kamiji dans la province de Lomami  à partir du 04 septembre 2017 comme annoncé auparavant par le président de la centrale électorale.

Des personnalités présentes et de la poursuite des travaux

Quant aux personnalités présentes, il se dégage encore que toutes les principales parties prenantes telles que définies au chapitre IV, point 2 de l’Accord politique global et inclusif du Centre Interdiocésain de Kinshasa sont bel et bien présentes à Kananga pour procéder sans complaisance à l’évaluation du processus électoral, afin d’apprécier le temps nécessaire pour le parachèvement desdites élections, comme prescrit dans l’Accord.

Pour la journée d’hier mercredi 30 août 2017, dans l’avant-midi, les travaux se sont poursuivis au niveau de 4 commissions. Ici, les experts de ces différentes Institutions et ceux des autres parties prenantes tant nationales qu’internationales participent activement aux travaux.

L’après-midi du même mercredi s’est réservé notamment à la restitution des travaux de différentes commissions en plénière, à l’adoption des recommandations et certainement à la clôture des assises que l’on peut qualifier désormais des « Travaux de Kananga ».

(Bernetel Makambo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse